La fin du diesel est programmée

Primes au rebut, prime à l’achat, l’avenir se fera sans le diesel. Les constructeurs sont sur la même ligne, selon le gouvernement.

Le gouvernement, interpellé sur les conséquences de l’augmentation de la taxation du diesel, pour les constructeurs automobiles et les citoyens, s’est exprimé dans une réponse ministérielle rendue le 9 février 2016. Ainsi, la ministre de l’Écologie explique « les constructeurs français, Renault et PSA, prennent déjà en considération les évolutions du marché et ont adapté leurs offres : ainsi la plupart des voitures d’entrée de gamme ne proposent quasiment plus de motorisation ­diesel. Les constructeurs continueront d’adapter leurs offres dans les années à venir, c’est pourquoi le Gouvernement privilégie une approche progressive ».

Incitation à l’achat propre

Déjà, le 1er avril 2015, une prime à la conversion était accordée pour la mise au rebut d’un véhicule diesel immatriculé avant le 1er janvier 2001. Depuis le 1er janvier 2016, ce dispositif est renforcé. Ainsi, sont désormais éligibles à la prime à la conversion pour la mise au rebut, les propriétaires d’un véhicule diesel de plus de 10 ans (contre 15 ans antérieurement). Ils bénéficient aussi d’une prime pour l’acquisition d’un véhi­cule n’utilisant pas de gazole Euro 5 (500 €) ou Euro 6 (1 000 €). En cumulé, « un ménage non-imposable peut donc recevoir une aide allant jusqu’à 10 000?€ pour l’achat d’un véhicule électrique venant remplacer un véhicule diesel de plus de 10 ans », conclut la ministre.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances tous risques expositions

FRAC Provence Alpes Côte d'Azur Fond Régional d'Art Contemporain

21 octobre

13 - FRAC PACA

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La fin du diesel est programmée

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié