Les professionnels du VO doivent s’acheter une conduite

Selon une enquête de la DGCCRF, la moitié des revendeurs de véhicules d’occasion ne sont pas en conformité avec leurs obligations légales.

U ne enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) épingle 47 % des professionnels du véhicule d’occasion, sur leurs pratiques commerciales. L’enquê­te se fonde sur 1 471 établissements visités. Ce taux de non-conformité est en progression par rapport aux précédentes enquêtes (20 % en 2012, 40 % en 2014). Cependant, la DGCCRF relève que dans 71 % des cas, les manquements constatés n’ont entraîné que des avertissements ou des injonctions, sans sanction pénale ou administrative. Les défauts concernent surtout les obligations d’information précontractuelle : incomplète ou erronée sur les caractéristiques essentielles des véhicules, étiquetage des prix non conformes (prix online plus attractifs qu’in situ), usage abusif de la mention « première main » (pour les véhi­cules de location par exemple), etc. Plus grave, des fraudes aux compteurs kilométriques ont donné lieu à des sanctions lourdes.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances dommages aux biens et risques annexes

Sarthe Habitat

16 octobre

72 - SARTHE HABITAT

Prestations de services d'assurance et de gestion de prévoyance gros risques

Les Résidences Yvelines Essonne

16 octobre

78 - LES RESIDENCES YVELINES ESSONNE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les professionnels du VO doivent s’acheter une conduite

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié