MISE EN DANGER DE LA VIE D’AUTRUI – Excès de vitesse ; délit non constitué.

Aucun comportement particulier, conjugué à la vitesse reprochée n’étant relevé, il n’apparaît pas que la sécurité du gendarme auxiliaire positionné afin de faire ralentir les véhicules ait été menacée, aucune indication ne permettant de retenir qu’il ait été frôlé ou approché par la voiture du prévenu, il n’est pas fait mention d’un passager à bord du véhicule, [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

Assurances Saint Germain

Rédacteur Production Sinistres H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurants.

RESAH - Réseau des Acheteurs Hospitaliers

22 février

75 - GIP RESAH

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

MISE EN DANGER DE LA VIE D’AUTRUI – Excès de vitesse ; délit non constitué.

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié