VICE CACHE – Preuve de l’origine.

C’est sans dénaturer le rapport de l’expert que la juridiction de proximité relève que celui-ci ne conclut qu’à un vieillissement précoce du collecteur d’échappement, dont l’origine ne pourrait être identifiée que par un laboratoire d’analyse et que l’acheteur ne rapporte pas la preuve de l’existence d’un vice caché à l’origine de la fissure de la pièce, [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à Jurisprudence Automobile ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE FONCTION CLE AUDIT INTERNE H/F

Postuler

ODYSSEY RE

Adjoint(e) de Souscription F/H

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Conseil et assistance en gestion financière.

ACOSS - Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale

13 juin

93 - MONTREUIL

ACQUISITION DE TITRES RESTAURANT.

CA Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart

13 juin

91 - CA GRAND PARIS SUD

Groupement de commande : Frais de santé et Prévoyance.

EPIC Meribel Tourisme

13 juin

73 - EPIC MERIBEL TOURISME

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

VICE CACHE – Preuve de l’origine.

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié