Délégations de gestion : pouvoir gagner en souplesse

Délégations de gestion : pouvoir gagner en souplesse

Capable de traiter toutes les données, même non structurées, la solution de MarkLogic simplifie le quotidien des assureurs. Mais elle décharge également leurs partenaires d’une rigidité pesante. Explications avec Frédéric Valluet, directeur des solutions de MarkLogic.

« Venez comme vous êtes » aurait pu être le slogan de MarkLogic. Dites-nous pourquoi ?

Frédéric Valluet : En effet, notre solution accepte toutes les données, quelles qu’elles soient, même les non structurées (chat, verbatim, mails, PDF…). Elle est donc ouverte et flexible, s’adaptant à tous les assureurs et leurs partenaires. Inutile de leur imposer un format rigide ou un langage précis pour transmettre et communiquer leurs données : la solution MarkLogic les accepte telles quelles.

Vous ne prônez donc pas la standardisation ?

F. V. : Concernant les systèmes d’information, il existe depuis quelques mois un débat aux États-Unis entre standardisation et interopérabilité. Pourtant, la standardisation a montré ses limites, notamment avec la DSN (1) ou le format PRDG (2) pour lesquels on a pu constater que des variations existaient, même avec un format considéré comme « standard ». Chez MarkLogic, nous pensons que l’interopérabilité est LA solution car elle s’adapte dans le temps et suit les évolutions technologiques. Cette question de l’interopérabilité est vraiment essentielle, car elle se pose non seulement à l’intérieur des organisations mais aussi vis-à-vis des partenaires.

Qu’apporte la solution MarkLogic dans le cas de délégations de gestion ?

F. V. : Si on considère un assureur ayant de nombreux délégataires de gestion, cela peut représenter des dizaines de flux. Être obligé d’être rigide sur la transmission du flux complique la relation commerciale : le risque de se fermer des portes reste présent, surtout pour les petites et moyennes structures. Notre solution est au contraire très souple : le format, la langue, la structuration importent peu, c’est le contenu qui compte. Il n’y a aucun effort de standardisation à faire. Nos clients requièrent que les informations soient cohérentes, vérifiables et que l’on puisse les enrichir (très utile dans le cadre du RGPD [3] notamment). Aujourd’hui dans les systèmes d’information (SI), l’essentiel de l’énergie est dépensé sur de la « tuyauterie », et pas sur le contenu. Notre proposition de recherche de valeur est exactement l’inverse : passer plus de temps sur les données, plutôt que sur les « tuyaux » qui les font circuler. Nos clients sont alors capables de délivrer en quelques semaines des applications complètes à forte valeur ajoutée.

Comment vous assurez-vous de la cohérence de données aux formats différents ?

F. V. : Pour vérifier la validité d’un contenu, il faut être capable de le comparer aux autres contenus, quels que soient leurs formats. C’est là que la problématique d’hétérogénéité prend toute son importance, et un hub délégataires tout son sens. Grâce à MarkLogic, nos clients sont capables de comparer des éléments qui sont différents structurellement, mais conceptuellement proches, et de leur appliquer des contrôles techniques, fonctionnels, statistiques, de vraisemblance… Cela change tout pour gagner en agilité !

Quels sont les usages pouvant être mis en œuvre depuis ce hub délégataires ?

F. V. : Une fois l’ensemble des données reçues des délégataires de gestion mises en cohérence, validées et harmonisées, l’utilisation de celles-ci depuis différents systèmes de gestion ou de reporting est facilitée, puisqu’il n’y a plus de dépendance avec les formats des flux sources. Un des avantages du hub de données MarkLogic est de pouvoir créer une dissociation entre des sources hétérogènes et des usages variés. La modélisation des concepts métiers manipulés – clients, contrats, primes, prestations… – et la projection des données dans différents modèles logiques – marketing, commerce, gestion, risque… – en appliquant des politiques de sécurité déterminent quelles données peuvent être fournies pour chaque profil et chaque usage. Cela permet de créer des services qui se basent sur ces concepts associés aux modèles pour apporter aux utilisateurs les bonnes données et informations sans avoir à se soucier des formats et structures des sources, et surtout de leurs changements. Ainsi, si la norme PRDG (2) évolue, voire est remplacée par la norme RAD (4) dans les années à venir, cela n’impactera pas les applications utilisatrices. De même, lorsqu’une nouvelle source fait son apparition, les volumes de données s’en trouvent accrus, mais de façon transparente pour les utilisateurs. La souplesse apportée par le hub délégataires permet donc de gagner en agilité tant dans la réception que dans l’exploitation des flux d’informations issus des délégataires de gestion.

(1) DSN : déclaration sociale nominative
(2) PRDG : porteur de risque délégataire de gestion
(3) RGPD : règlement général sur la protection des données
(4) RAD : reporting activité délégué

Contenu proposé par MarkLogic.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurance

Fondation de Selves

20 août

24 - Sarlat-la-Canéda

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Délégations de gestion : pouvoir gagner en souplesse

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié