Candriam

Candriam, conviction et responsabilité en gestion d’actifs. Pionnier et leader de l'investissement durable

Je m'abonne

Notre stratégie

Candriam est une société de gestion européenne présente sur le marché

- depuis plus 25 ans,
- avec des centres de gestion à Paris, Luxembourg, Bruxelles et Londres,
- plus de 570 experts pour mieux appréhender les marchés,
- et plus de 150 milliards d'euros d'actifs sous gestion (au 30/06/2021)

Notre nom est l’acronyme de Conviction AND Responsability In Asset Management (Conviction et Responsabilité en gestion d’actifs), ce qui signifie que nos gérants sélectionnent les valeurs au sein de leurs portefeuilles grâce à une analyse fondamentale approfondie et des convictions à l’écart des modes et des indices de référence.
Pionnier depuis 1996 dans l’Investissement Durable, qui représente plus de 98 milliards d’euros sous gestion[2]. Candriam vous propose des solutions d’investissement sur l’ensemble des classes d’actifs : obligations, actions, stratégies à performance absolue, allocation d’actifs, immobilier, dette privée…
Avec sa large gamme de fonds, Candriam propose des produits qui donnent du sens à vos investissements et ceux de vos clients : lutte contre le cancer, lutte contre le réchauffement climatique, soutien à l’économie circulaire…
Membre du groupe New York Life, un des principaux assureurs mondiaux fort de plus de 175 ans d’histoire, nous partageons ensemble l’ambition de vous offrir une qualité de services et de performances dans la durée.

Nos vidéos

Candriam Manifesto : Investir pour demain

 

Que signifie le règlement SFDR pour le secteur de l’assurance?

 

25 ans d’ESG. Et ce n'est qu'un début !

 

Nos actualités

L’importance croissante de la dimension ESG pour les investisseurs institutionnels

L’importance croissante de la dimension ESG pour les investisseurs institutionnels

Marie Niemczyk, Responsable des Relations Assureurs chez CANDRIAM, explique pourquoi la dimension ESG devient une préoccupation majeure pour les investisseurs institutionnels et notamment pour les assureurs.

Pourquoi intégrer la durabilité dans ses investissements en titres souverains ?

Pourquoi intégrer la durabilité dans ses investissements en titres souverains ?

Alors que les critères ESG sont désormais couramment intégrés dans les processus d’investissement et d’allocation de capital, la robustesse des systèmes d’analyse devient prépondérante pour l'utilisation des données sur la durabilité. L’analyse de la durabilité des émetteurs souverains est certainement plus complexe que pour une entreprise. Marie Niemczyk, Responsable des Relations Assureurs chez CANDRIAM, revient sur l’intérêt du modèle basé sur le concept de « durabilité forte » développé par la société pour alimenter les processus d’investissement des stratégies de la maison

L’investissement durable & responsable : nouveau paradigme pour les assureurs

L’investissement durable & responsable : nouveau paradigme pour les assureurs

L’investissement durable & responsable est devenu incontournable. Au cours des dernières années, peu de sujets auront tant dominé l’actualité financière mais également les agendas des directeurs financiers et gestionnaires d’actifs des assureurs. 

L’investissement durable et les assureurs : contraintes ou opportunités ?

L’investissement durable et les assureurs : contraintes ou opportunités ?

Notre planète est aujourd’hui confrontée à des défis environnementaux et sociétaux majeurs. Comme nous le rappelle le dernier rapport du GIEC, la lutte contre des risques tels que le changement climatique ou encore la perte de biodiversité est urgente et requiert que les flux de capitaux s’orientent vers des activités plus durables. Les assureurs sont appelés à jouer un rôle clé dans cette démarche à travers l’investissement de leur actif général et les fonds sous-jacents de leurs contrats en unités de compte. 

L’investissement durable et les assureurs : 4 piliers clés pour une mise en œuvre réussie

L’investissement durable et les assureurs : 4 piliers clés pour une mise en œuvre réussie

Face aux problèmes environnementaux et sociétaux actuels et aux contraintes règlementaires qui en découlent, l’investissement durable est devenu un sujet incontournable pour les assureurs. En effet, cela leur offre un cadre pour gérer les risques de durabilité auxquels leurs actifs pourraient être exposés et leurs implications financières ainsi que les risques de réputation. Deux éléments supplémentaires sont ici en jeu : comprendre comment les risques de durabilité pourraient se répercuter sur leurs passifs et freiner l’aggravation de risques difficilement assurables. 

L’Investissement durable et les assureurs : Quelles conséquences pour la performance des portefeuilles ?

L’Investissement durable et les assureurs : Quelles conséquences pour la performance des portefeuilles ?

Les assureurs sont appelés à jouer un rôle important dans la lutte contre le changement climatique et les autres risques environnementaux, sociétaux et économiques auquel notre planète est confrontée. Ainsi, les autorités réglementaires nationales et supranationales mettent en œuvre des exigences visant à orienter les investissements des assureurs vers des activités conçues, soit pour mitiger ces risques, soit pour faciliter notre adaptation à leurs conséquences. Le plan d’action de l’Union européenne sur la finance durable contient nombre d’initiatives, par exemple la taxonomie européenne des activités durables et le règlement SFDR (Sustainable Finance Disclosure Regulation), qui créent de nouvelles obligations pour les assureurs en matière de durabilité des investissements. 

L’Investissement Durable et les Assureurs : Viser des effets environnementaux et sociaux positifs et mesurables grâce à l’Investissement d’Impact

L’Investissement Durable et les Assureurs : Viser des effets environnementaux et sociaux positifs et mesurables grâce à l’Investissement d’Impact

La mise en œuvre d’approches d’investissement durables et responsables est devenue un sujet clé pour les assureurs, autant du côté de leurs actifs généraux que du côté de leurs offres en unités de compte. Cette tendance est bien sûr soutenue par diverses mesures règlementaires, qui à leur tour répondent à l’urgence d’agir face aux enjeux environnementaux et sociétaux d’aujourd’hui. Mais cette tendance reflète également une prise de conscience grandissante que l’intégration de facteurs de durabilité dans les stratégies d’investissement peut permettre une gestion des risques plus complète et aider dans l’identification de potentielles nouvelles opportunités d’investissement à valeur ajoutée. 

L’Investissement durable et les assureurs : créer de l’impact à travers le portefeuille obligataire

L’Investissement durable et les assureurs : créer de l’impact à travers le portefeuille obligataire

Ces dernières années, les assureurs français ont déployé d’importantes ressources pour intégrer des approches d’investissement durable et responsable à leur portefeuille. Du côté de leurs actifs généraux, ils se sont dotés de politiques d’investissement durable et nombre d’entre eux considèrent désormais des critères dits « ESG » (Environnement, Social, Gouvernance) dans leurs choix d’investissements, en plus de l’analyse financière classique. Les stratégies durables ont également fait leur entrée du côté des offres assurantielles en unités de compte et, signe de l’intérêt croissant chez les assurés, représentent une part de plus en plus importante de la collecte. Côté passif, les assureurs, dont l’activité cœur est d’assurer des risques, ont bien évidemment un intérêt particulier à comprendre comment les risques de durabilité pourraient se répercuter sur leurs obligations financières. 

L’engagement et le vote, des rouages essentiels vers un monde plus durable et juste

L’engagement et le vote, des rouages essentiels vers un monde plus durable et juste

Les questions de durabilité et de responsabilité sont désormais primordiales pour les assureurs français dans leurs décisions d’investissement. Cette évolution reflète l’urgence d’agir face aux enjeux environnementaux et sociétaux planétaires. Elle relève aussi d’une prise de conscience que  l’intégration de facteurs de durabilité peut permettre une gestion des risques plus complète et aider dans l’identification de potentielles nouvelles opportunités d’investissement à valeur ajoutée.