[DOSSIER] Argus Factory 2021 : le temps des transformations

Argus Factory 2021 : le temps des transformations

Argus Factory 2021 : le temps des transformations

L’Argus Factory tient ces 23 et 24 novembre sa quatrième édition. Trois petites années d’existence pour cet événement dédié à la transformation, la période pourra paraître bien courte – un peu plus d’un demi-quinquennat –, et pourtant, ce numéro spécial révèle combien le monde de l’assurance a changé en si peu temps.

Un monde en plein changement

Alors certes, Ornikar, les incubateurs, le cloud, le télétravail, l’ISR, le vélo électrique… tout cela existait déjà en juillet 2018, lorsque la première édition de l’Argus Factory a ouvert ses portes aux participants. Mais ces problématiques ne présentaient sûrement pas les mêmes teneur et intensité. Aucune grande entreprise de l’assurance ne réfléchissait à la suppression de sa cantine en échange de titres restaurants ou à la réduction de la surface de ses locaux de plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés.

Les jeunes au budget serré connaissaient bien Ornikar, mais il n’était sûrement pas question que cette start-up plutôt futée, spécialisée dans le passage du permis de conduire, envisage de devenir très sérieusement un assureur de plein exercice. Et si le cloud était déjà développé, on se penchait alors davantage sur l’exploitation des données – combien d’écrits sur l’avènement des data scientist ! – que sur leur protection face à un déferlement de cyberatta­ques et autres ransomwares…

L’urgence de s’adapter

Bien évidemment, le Covid-19 est passé par là : cette pandémie mondiale a ébranlé comme rarement nos schémas scientifiques, économiques et sociétaux. La vision d’un gigantesque cyclone qui aurait tout balayé sur son passage et qui, au fur et à mesure qu’il baisse en intensité, laisse apparaître un autre paysage. Ce monde d’après qui ressemble et qui ne ressemble pas au monde d’avant. L’analyse est répandue : cette crise sanitaire et économique aura – comme toutes les crises – accéléré et amplifié des tendan­ces lourdes préexistantes.

Peut-être… On a envie de croire que la mobilisation des assureurs contre le réchauffement climatique ne s’essoufflera pas après la COP26, que leurs politiques de décarbonation seront pérennes et que leurs engagements à promouvoir auprès de leurs assurés des comportements plus vertueux pour la planète ne resteront pas lettre morte. Il s’agit certainement de la transformation la plus complexe à mener, mais elle est aussi la plus vitale !

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 03 décembre 2021

ÉDITION DU 03 décembre 2021 Je consulte

Emploi

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

Natixis Assurances

CONTRÔLEUR DE GESTION EPARGNE (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Argus Factory 2021 : le temps des transformations

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié