Axa : partenariat clé dans les véhicules autonomes

Axa : partenariat clé dans les véhicules autonomes
Navya

A l’occasion du Mondial de l’automobile à Paris, Axa a signé un partenariat stratégique d’une durée de 3 ans avec l’entreprise Navya, constructeur français de navettes autonomes. L’occasion pour l’assureur français de tester de nouvelles offres.

La technologie du véhicule autonome continue d’intéresser le secteur de l’assurance. Et pour cause : Axa vient d'annoncer un partenariat stratégique avec l’entreprise Navya, spécialisée dans la fabrication de véhicules autonomes, dont des navettes (voir photo ci-contre).

Cette collaboration, conclue pour une durée de trois ans, doit permettre d’une part, à l’assureur d’améliorer sa connaissance du risque associé à ces véhicules sans conducteur à usage collectif et, d’autre part, accompagner le développement du constructeur tricolore auprès de ses clients, des opérateurs de transport pour l’essentiel.

Des équipementiers automobiles dans l'actionnariat

« Le schéma proposé consiste en une offre assurantielle pour le constructeur de navettes autonomes ainsi qu’une offre adaptée aux clients opérateurs, sans logique d’obligation de souscription auprès d’Axa », indique Julien Fursat, directeur de l’innovation produit chez Axa. Navya, société détenue par Robolution Capital à 41,4% (fonds géré par 360 Capital Partners), les fonds d’investissement Gravitation (3,5%) ainsi que les groupes Valeo et Keolis (14,3% chacun), a déjà produit 100 navettes à ce jour, dont 89 vendues dans dix-sept pays dont les Etats-Unis, l'Australie ou le Qatar.

Axa interviendra pour assurer le fonctionnement classique du véhicule et indemnisera les sinistres matériels et corporels sans sortir du cadre réglementaire de la notion de responsabilité. Toutefois, à l’instar de l’analyse du risque marqué par une multiplicité d’intervenants, « en cas de sinistres, certains recours automatiques pourront être envisagés contre d’autres parties prenantes (comme des sous-traitants d'éléments logiciels ou matériels lorsque ceux-ci seraient reconnus responsables », rappelle Julien Fursat.

Axa, partie prenante de la réglementation

Avec ce partenariat, le groupe français entend compéter sa réflexion technologique sur les voitures autonomes. Un segment que l’assureur français explore déjà au plan réglementaire. « Axa participe au niveau européen à l’élaboration d’une définition de la notion de responsabilité associée aux véhicules autonomes. Au Royaume-Uni, nous avons notamment participé à un groupe de travail qui a porté un projet de loi en ce sens auprès du gouvernement », explique Julien Fursat à L'Argus.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 octobre 2019

ÉDITION DU 11 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de services d'assurances

Ville de Solliès Toucas

14 octobre

83 - Solliès-Toucas

Passation d'un marché d assurance protection sociale des sapeurs pompiers volontair...

SDIS de la Meurthe et Moselle Sce Départ. d'Incendie et de Secours

13 octobre

54 - ESSEY LES NANCY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Axa : partenariat clé dans les véhicules autonomes

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié