Bancassurance : BNP Paribas mise sur Cardif Iard pour le dommage

Bancassurance : BNP Paribas mise sur Cardif Iard pour le dommage
Arnaud Bertereau Agence Mona De gauche à droite : Renaud Dumora, directeur général de BNP Paribas Cardif, Marie-Claire Capobianco, directrice des réseaux France, membre du comité exécutif de BNP Paribas, Nicolas Gomart, directeur général du groupe Matmut et Eric Marchandise, directeur général de Cardif iard.

BNP Paribas et le groupe Matmut ont officiellement présenté le fruit de leur mariage. Née à Rouen, elle s’appelle Cardif Iard, et pèse déjà 30 000 contrats. Elle est un axe stratégique de développement pour ses « parents ».

 

Cardif Iard est opérationnelle ! La nouvelle compagnie d’assurance issue du partenariat entre BNP Paribas Cardif et Matmut enregistre 30 000 contrats en un peu moins de deux mois, a annoncé Eric Marchandise, directeur général de Cardif Iard, lors de la présentation de la compagnie à la presse à son siège rouennais. Pour l’heure il s’agit de contrats auto et habitation mais Cardif Iard a un calendrier ambitieux. La gamme s’est enrichie d’une assurance scolaire lancée en juin et sera complétée en juillet par une assurance étudiant avant de proposer, entre le dernier trimestre 2018 et le premier semestre 2019, une assurance deux roues et une protection juridique.

Axe prioritaire

En effet, l’assurance dommages est un axe de développement fort pour le bancassureur, déçu des résultats de son précédent partenariat avec Axa dans Natio Assurances. « Pour les réseaux, l’assurance dommages doit être considérée comme le quotidien », a indiqué Marie-Claire Capobianco, directrice des réseaux France et membre du comité exécutif de BNP Paribas. Ajoutant que « les bancassureurs ont des parts de marché grandissantes en auto et MRH et la capacité d’aller au-delà avec une croissance plus rapide que le marché ».

Multiplier les ventes par 3

A horizon 2020, le groupe veut porter le taux d’équipement des clients à 12% contre 8% aujourd’hui, soit un volume de primes à 250 M€. Cela revient à multiplier par trois les ventes de contrats.

Pour ce faire, le groupe s’est donné les moyens. En 18 mois, c’est une toute nouvelle compagnie d’assurance qui est née, avec ses moyens et ses ressources propres et déjà 230 collaborateurs. 15 000 collaborateurs ont été formés en amont du projet. Et surtout le groupe bancaire s’appuie sur les compétences de Matmut « pour sa connaissance approfondie de l’assurance dommages et la culture du service aux clients », a souligné Renaud Dumora, directeur général de BNP Paribas Cardif. « C’est une fierté pour la Matmut qui démontre son savoir-faire en matière de système d’information », a réagi Nicolas Gomart, directeur général du groupe Matmut.  Pour le groupe mutualiste, actionnaire à 34% de Cardif Iard, le partenariat est tout aussi stratégique. « Nous sommes dans un métier où la taille va compter », a ajouté Nicolas Gomart qui espère ainsi apprendre du bancassureur « la façon de développer ce métier ».

Point mort en 2020

A peine démarrée, l’aventure est partie pour durer puisque BNP s’attend à atteindre son point mort en 2020 avec un objectif de 450 collaborateurs, et une ambition de générer 600 M€ de chiffre d’affaires à horizon 2027.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Bancassurance : BNP Paribas mise sur Cardif Iard pour le dommage

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié