Charbon : Covéa et Scor, des mauvais élèves

Charbon : Covéa et Scor, des mauvais élèves

Les Amis de la Terre pointent le retard pris par Covéa et Scor en matière de désengagement de l'industrie du charbon.

Leur bras de fer a occupé l’actualité des derniers mois. Si le rachat de Scor par son premier actionnaire, Covéa, n’est plus une option, confirmait mardi Thierry Derez, le mutualiste et le réassureur sont pointés du doigt par les Amis de la Terre. Dans une note diffusée à la presse, l’ONG rappelle le retard pris par Scor et Covéa vis-à-vis de leurs pairs en matière de soutien à l’industrie du charbon. Une problématique sur laquelle tout le secteur financier s’est pourtant engagé depuis la signature de l’Accord de Paris sur le climat.

En novembre dernier, à l’occasion du Climate Finance Day, le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire martelait ainsi : “Je demande aux banques, assureurs et gestionnaires   d’actifs  qu’ils  arrêtent  définitivement  de  financer  les  centrales  et  les  mines  à  charbon  [...].  Si ces engagements ne sont pas respectés, nous les rendrons contraignants ». Un an plus tôt, lors du One Planet Summit organisé à l’initiative d’Emmanuel Macron, Axa avait annoncé de nouveaux objectifs en matière de désinvestissement du charbon et la Fédération française de l’assurance avait pris acte de l’engagement de ses membres de ne plus financer de nouvelles capacités.

Covéa refuse d'exclure le charbon

Selon les Amis de la Terre, SCOR, Axa, Groupama, AG2R La Mondiale, CNP Assurances, la Macif, la Maif, ainsi que Natixis Assurances et BNP Paribas Cardif respectent cet engagement. Mais Covéa manque à l’appel. Selon l’ONG, le groupe mutualiste détenait en 2017 11M€ d’actifs investis dans des développeurs de centrales à charbon. Alors que Covéa n’a pas hésité à désinvestir du secteur des armes, du tabac ou des jeux d’argent, le groupe se montre réticent à sortir du charbon. Une décision qu’il justifie dans son rapport ESG par la nécessité d’étudier « l’impact de cette énergie fossile sur l’environnement mais aussi ses impacts sociaux et sociétaux (positifs ou négatifs) », et par le choix d’une politique d’engagement plutôt que d’exclusion.  Selon les Amis de la Terre, la politique climat de Covéa se résumerait ainsi à : « une meilleure gestion de ses consommations d’énergie et la prise en compte de critères de durabilité dans la gestion de son parc immobilier ». Des efforts jugés insuffisants pour lutter contre le réchauffement climatique.

Scor continue de réassurer le secteur

Quant à Scor, le réassureur fut parmi les premiers à désinvestir du secteur du charbon. Mais, depuis, les Amis de la Terre pointent le retard pris vis-à-vis de ses pairs européens. L’ONG reproche à Scor de continuer à réassurer les risques liés au développement de nouvelles centrales. « Contrairement à Swiss Re qui s’est  engagé  à  ne  plus  assurer  de  projets  existants de charbon ni même les entreprises exposées à plus de 30 % au secteur du charbon, SCOR n’exclut que les projets existants de mines et centrales de lignite », expliquent les Amis de la Terre. Une distinction qui, selon eux, ne fait pas de sens. Ce faisant, Scor se distingue de ses pairs européens : les réassureurs Swiss Re, Munich Re, Hannover Re, mais aussi les assureurs Axa, Generali, Allianz. Les Amis de la Terre reprochent, en outre, à Scor de limiter l’exclusion du charbon aux traités de réassurance facultative, et non pas à l’ensemble des couvertures.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Renouvellement des marchés d'assurances d'HABITAT 08

Habitat 08

19 juillet

08 - HABITAT 08

Souscription des contrats d'assurances pour le cias ehpad dins lou pelou.

Maison de retraite Dinsiou Pelou

19 juillet

87 - CUSSAC

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Charbon : Covéa et Scor, des mauvais élèves

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié