Albingia : négociation sur l’actionnariat de l’assureur

Albingia : négociation sur l’actionnariat de l’assureur

Des négociations exclusives sont en cours en vue de la cession de l’assureur spécialisé en risques d’entreprises, détenu depuis 12 ans par les sociétés d’investissements Idi et Chevrillon.

Albingia, qui a collecté plus de 220M€ de primes en 2017, avec un ratio combiné net inférieur à 85% et un bilan de près d’un milliard d’euros, pourrait changer d’actionnaires prochainement.

En effet, ses actionnaires actuels, les sociétés d’investissement Idi et Chevrillon, sont entrés en discussions exclusives en vue de sa cession avec la société d’investissement Eurazeo et les équipes de management.

L’Idi et Chevrillon avaient investi dans Albingia, à parité égale, il y a 12 ans.

Albingia devrait donc engager sans délai le processus d'information et de consultation des instances représentatives du personnel. Une fois obtenu l'avis des instances représentatives du personnel, la réalisation de l'opération interviendrait, après l'obtention de l'autorisation de l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) et de l'Autorité de la Concurrence françaises.

« NOUS ARRIVONS A UNE AUTRE ETAPE DE NOTRE DEVELOPPEMENT »

« Notre groupe a pu, grâce à des investisseurs de long terme, IDI et Groupe Chevrillon, avoir le temps et les moyens pour se développer. Nous arrivons à une autre étape de notre développement et nous sommes très heureux qu'un nouvel investisseur de long terme décide de poursuivre cette aventure entrepreneuriale à succès », commente Bruno Chamoin, président-directeur général d'Albingia.

« L’acquisition d’Albingia s’inscrit parfaitement dans notre stratégie d’accompagnement d’actifs de grande qualité et à fort potentiel de développement. Sous l’impulsion de Bruno Chamoin et grâce au talent et l’engagement de ses équipes, unanimement reconnus par le marché, la compagnie affiche une remarquable performance financière et a tous les atouts pour réaliser son projet ambitieux avec notre soutien », complète Marc Frappier, directeur d’Eurazeo Capital.

« Nous sommes fiers du chemin parcouru ensemble. Dans le cadre de cette évolution capitalistique d'Albingia, nous avons soutenu le management autour de Bruno Chamoin dans sa préférence pour une solution dans la continuité et pour le long terme. Les équipes d'IDI auront désormais davantage de moyens pour soutenir la croissance solide des autres sociétés en portefeuille et poursuivre les nombreux projets d'investissement à l'étude », commente Christian Langlois-Meurinne, président d'Ancelle & Associés, gérant-commandité de l'IDI.

« Avec l'IDI, nous savons intelligemment conjuguer nos forces pour, sur plusieurs dossiers, être des véritables partenaires financiers disposant d'une grande expérience et d'une surface financière importante pour aider les PME à fort potentiel à changer de dimension et à devenir des leaders européens voire mondiaux », ajoute Cyrille Chevrillon, président du Groupe Chevrillon.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 28 février 2020

ÉDITION DU 28 février 2020 Je consulte

Emploi

Futur Associé H/F

Postuler

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Albingia : négociation sur l’actionnariat de l’assureur

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié