Axa ne compte pas se séparer de XL Re

Axa ne compte pas se séparer de XL Re
MIKAEL LAFONTAN

L’activité de réassurance de XL fait « partie intégrante » d’Axa XL, dont elle représente 27% des revenus.

Axa n’a pas l’intention de se séparer de XL Reinsurance, l’activité de réassurance du groupe XL dont il vient de finaliser l’acquisition pour 15,3 Md$ (12,4 Md€). Selon le journal Insurance Insider, l’assureur français aurait en effet étudié la possibilité d’une revente de cette activité avant de faire une offre définitive sur XL au printemps dernier. Une option définitivement écartée aujourd’hui, confirment à l’Argus de l’assurance plusieurs sources concordantes.

Un accès aux capitaux alternatifs

XL Re fait « partie intégrante » de l’activité du groupe XL, ont martelé Thomas Buberl, le PDG d’Axa, et Greg Hendrick, le CEO de XL Group, qui devient CEO d’Axa XL. L’activité de réassurance représentera 27% des revenus d’Axa XL. Ce pôle de réassurance doit notamment « permettre à Axa de diversifier ses capitaux grâce à l’activité capitaux alternatifs de XL », c’est-à-dire au recours aux ILS (insurance-linked securities) tels que les cat’ bonds (obligations catastrophes), explique-t-on chez XL.

Lors de l’annonce de l’acquisition du groupe XL, en mars dernier, Thomas Buberl avait déclaré : « Aujourd’hui, la question n’est plus ‘faites vous de l’assurance ou de la réassurance ?’ La question est : ‘quel accès avez-vous aux capitaux sur le marché ? Utilisez-vous l’argent de vos actionnaires ? Utilisez-vous la réassurance ? ou même les instruments de marché comme les ILS ?’ »

Mouvement de balancier inverse

De fait, la frontière entre assurance primaire et réassurance devient de plus en plus poreuse en matière de grands risques. « Alors qu’au début des années 2000, la plupart des grands assureurs se sont séparés de leurs filiales de réassurance, on assiste aujourd’hui à un mouvement de balancier inverse avec le rachat de XL par Axa ou du réassureur Validus par l’américain AIG. Les assureurs directs sont intéressés par l’activité de réassurance afin d’être présents dans les grands risques, et vice versa », commente un grand courtier en réassurance.

Un retour en arrière ? En décembre 2006, Axa avait cédé sa société de réassurance Axa Re à Paris Re, une société détenue par des fonds d’investissement, rachetée ensuite en 2009 par le réassureur bermudien Partner Re. « Le marché de la réassurance a considérablement changé en 20 ans. Au début des années 2000, nous avons assisté à l’émergence des réassureurs bermudiens. La tendance était à la souscription de risques catastrophes aux Etats-Unis, un marché à la fois très volatile et très rentable, les compagnies d’assurance n’étaient pas à l’aise avec cela. Aujourd’hui, le marché s’est consolidé, les réassureurs ont dû gagner en taille et en surface financière pour faire baisser le coût du capital », répond ce grand courtier.

Axa Global Re restera séparé

Au sein du futur ensemble, Axa conservera son entité Axa Global Re dédiée aux besoins de réassurance interne du groupe. Des besoins qui devraient augmenter du fait de la diversification des risques qu’entraîne l’acquisition de XL. Cette activité, qui consiste à céder les risques du groupe Axa, restera distincte de l’activité de réassurance opérée par le pôle Axa XL Reinsurance (l’ex XL Re) qui consiste, elle, en la réassurance de clients externes. « Cela est tout à fait logique. Les réassureurs ne doivent pas partager les données dont ils disposent sur leurs cédantes, avec leur activité d’assurance directe. Cela reviendrait à entrer en concurrence avec leurs clients », précise une source proche du dossier.

Au sein du futur pôle Axa XL, Charles Cooper sera directeur général réassurance. Bertrand Romagné, qui était jusqu’ici directeur général réassurance pour XL Group en France, devient Chief Underwriting Officer Property & Casualty pour AXA XL Reinsurance. Il a, par ailleurs, pris la présidence de l’APREF (Association des professionnels de la réassurance en France) en remplacement de Denis Kessler, PDG de Scor.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 octobre 2019

ÉDITION DU 11 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de services d'assurances

Ville de Solliès Toucas

14 octobre

83 - Solliès-Toucas

Passation d'un marché d assurance protection sociale des sapeurs pompiers volontair...

SDIS de la Meurthe et Moselle Sce Départ. d'Incendie et de Secours

13 octobre

54 - ESSEY LES NANCY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Axa ne compte pas se séparer de XL Re

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié