Climat : Axa mise sur l’assurance paramétrique

Climat : Axa mise sur l’assurance paramétrique
US National Guard

Axa ambitionne de développer l’assurance paramétrique comme complément à l’assurance traditionnelle pour couvrir les conséquences des phénomènes climatiques. Un marché sur lequel le groupe est en compétition avec les grands réassureurs.

 

Axa croit au potentiel de l’assurance paramétrique. Cette nouvelle forme de couverture, qui repose sur une base indicielle, permet de corréler l’indemnisation aux pertes réelles en déclenchant le paiement de manière automatique lorsque un ou plusieurs « triggers » - la température, le taux d’humidité, la force du vent – sont déclenchés. Une solution utile pour « compléter l’assurance traditionnelle et réduire le protection gap (ndlr : les pertes économiques non assurées) », relève Antoine Denoix, directeur général de l’entité Axa Climate. C’est ainsi que Axa Global Parametrics, née en 2017, vient de se rebaptiser. L’ambition est claire : bien qu'Axa a développé une solution paramétrique pour indemniser les retards d’avions, l’ensemble des couvertures développées par cette entité sera dédiée à  un risque majeur : le climat. « Le paramétrique n’est qu’un outil », souligne Antoine Denoix.

Impact du climat sur l'activité

Si les dégâts causés par les catastrophes naturelles et phénomènes climatiques (typhons, tempêtes, sécheresse, gel…) sont couverts par les contrats d’assurance dommages, leurs conséquences sur l’activité économique – pertes d’exploitation, perte de clients, risque de rupture de la supply chain – ne sont pas toujours bien appréhendées par les entreprises. «Notre priorité est de définir avec nos clients leur sensibilité au risque climatique et météorologique afin de leur proposer des solutions adaptées », explique Antoine Denoix. Des couvertures qui s’adressent aux secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire, mais aussi de l’énergie, la construction, les télécoms….

Rendre l'assurance accessible

Historiquement, l’assurance paramétrique s’est plutôt développée dans les pays émergents où le taux de pénétration de l’assurance est faible. Selon Axa Climate, 90% des risques climatiques ne sont pas couverts dans ces pays. « Nous utilisons l’imagerie satellite et rendons l’assurance moins chère et plus accessible pour ces populations », précise Antoine Denoix. Au Chili, Axa a ainsi mis en place en 2018 une protection pour les feux de forêt, qui permet un suivi en temps réel via les images satellites et une indemnisation au pixel près selon une valeur prédéfinie. Selon une simulation réalisée par Axa Climate, le pays aurait pu être indemnisé à hauteur de 60 M€ s'il avait bénéficié de cette couverture lorsqu'il a subi de violents feux de forêt en 2017.

Supprimer les irritants clients

L’assurance paramétrique s’avère également utile dans les marchés matures afin de « supprimer beaucoup d’irritants clients », à savoir « une gestion de sinistres trop longue, une indemnisation qui paraît influencée par l’assureur et une couverture limitée aux pertes », explique Fabien Berciaud, senior business developper chez Axa Climate. « Avec l’assurance paramétrique, les délais de paiement sont courts car le déclenchement de l’indemnisation est automatique, elle repose sur un indice fiable et la couverture est adaptée aux besoins », poursuit-il.

Présent dans une quarantaine de pays, Axa Climate revendique, pour l’heure, « quelques dizaines de millions de dollars de primes ». Ses concurrents ? Les grands réassureurs mondiaux Swiss Re et Munich Re. « C’est un petit marché mais qui affiche une croissance à deux chiffres et nous attendons une croissance significative dans les prochaines années », souligne Antoine Denoix.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Climat : Axa mise sur l’assurance paramétrique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié