Coronavirus : déconfinement en entreprise, mode d'emploi

Pour aider les entreprises du secteur privé à mettre en place dans leurs locaux des mesures de protection contre la pandémie de Covid-19, le gouvernement a publié un protocole sanitaire de déconfinement. 

Partager
Coronavirus : déconfinement en entreprise, mode d'emploi
Le télétravail devrait rester privilégié dans les entreprises au début de déconfinement.

Le 11 mai – date du déconfinement progressif en France - approche à grands pas. Beaucoup d’entreprises travaillent d’ores et déjà sur les modalités pratiques d’organisation qui permettront d’accueillir progressivement l’ensemble de leurs collaborateurs. Pour ce faire, elles s’appuient notamment sur le « protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la sécurité et la santé des salariés » publié sur le site du Ministère du Travail le 3 mai dernier. Que préconise le gouvernement dans ce document de 22 pages ? En premier lieu, il insiste sur le fait que la démarche de déconfinement mise en place dans chaque entreprise doit conduire à éviter les risques d’exposition au virus. Dans ce sens, le télétravail devra être mis en place « chaque fois que possible », selon le gouvernement. « Lorsque la présence sur les lieux de travail est en revanche nécessaire, le séquencement des activités et la mise en place d’horaires décalés font également partie des mesures organisationnelles qui, en limitant les risques d’affluence et de concentration des personnels, permettent de respecter les règles de distanciation physique », précise le texte.

4m² pour chaque collaborateur

En l’occurrence, afin de respecter ces règles de distanciation physique, chaque collaborateur devra pouvoir disposer d’un espace d’au moins 4m², y compris pour circuler. « Lorsque, et seulement lorsque, certaines situations comportent un risque non maitrisable de rupture accidentelle de cette distanciation, des mesures complémentaires comme le port du masque « grand public » sont à mettre en place », indique le gouvernement. Pour garantir le respect de distanciation physique, des plans de circulation devront aussi être déployés. En outre, dans ces locaux communs, les horaires de pause seront échelonnés « pour éviter les affluences », souligne le protocole. « L’accès aux lieux communs de type distributeurs de boisson ou de café sera canalisé (marquage au sol, ruban, plots, barrières, etc.) avec un sens d’arrivée et de départ différents ; un marquage au sol pourra symboliser la distance minimale à respecter dans la file », peut-on lire dans ce document disponible en ligne sur le site du ministère du Travail.

Le flex office pas recommandé

Le gouvernement en profite également pour adresser quelques bonnes pratiques à reproduire dans les entreprises. Si celles-ci disposent de tourniquet à leur entrée, il faudra les condamner afin d’éviter tout contact avec les mains de leurs salariés. Autre recommandation : si la configuration du bâtiment le permet, les portes d’entrées et de sorties devront être différenciées « afin d’éviter le croisement des personnes ». Dans les ascenseurs, le nombre de personnes devra être limité, et la distance d’un mètre entre deux personnes respectée. Les zones d’open flextrès répandues dans le monde de l’assurance – devront être évitées. Selon le gouvernement, en lieu et place de la possibilité de s’installer à n’importe quel poste de travail, les entreprises devront plutôt attribuer un poste fixe à chacun de leur collaborateur durant la pandémie.

Pas de tests en entreprise

Selon ce protocole, la généralisation des tests ou de la prise de température en entreprise n’est enfin pas recommandée. A noter que le ministère du Travail a aussi publié sur son site des guides métiers, élaborés avec les fédérations professionnelles et les partenaires sociaux. .

SUR LE MÊME SUJET

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Planète CSCA

Président

Yves Pellicier, Maif 2022

Yves Pellicier, Maif 2022

Maif

Président

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - GRAND PARIS AMENAGEMENT

Prestations de conseil juridique et de représentation en justice.

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS