[DOSSIER] Réassurance - Emprunteur 3/3

Digital Insure, le pari prometteur de Swiss Re

Digital Insure, le pari prometteur de Swiss Re
Rafael_Wiedenmeier_PA / Getty Images Le siège de Swiss Re à Zurich (Suisse). Le réassureur souhaite « simplifier et accélérer la souscription pour le client final ».

En France, le deuxième réassureur mondial s’est lié à l’assurtech Digital Insure avec l’ambition de se rapprocher du distributeur et client final. Objectif : offrir un parcours de souscription en ligne efficace dans un marché de l’assurance emprunteur en effervescence.

Un réassureur qui travaille main dans la main avec une assurtech pour simplifier l’assurance emprunteur, telle est la logique du partenariat conclu entre Swiss Re et Digital Insure, qui fournit à des distributeurs des solutions clés en main, autant en souscription qu’en gestion. « Quand nous avons créé Digital Insure en 2013, nous avions la volonté de simplifier la souscription de l’assurance de crédit, qui est l’un des contrats les plus compli­qués dans l’univers de l’assurance et de la prévoyance, explique Fabrice Couturier, son fondateur. Notre préoccupation était de simplifier et accélérer la souscription pour le client final. » Mais, sur un marché dominé par les bancassureurs et les grands groupes, « il était très important pour nous d’avoir un acteur d’une grande marque à nos côtés », ajoute-t-il.

À l’époque, les grands groupes d’assurance observent encore d’un œil circonspect les trublions qui se lancent dans des assurtech et autres start-up. Mais Swiss Re se laisse tenter. « L’idée de nous rapprocher du distributeur et du client final nous a séduits, se souvient aujourd’hui Simon Rechatin, market head life & health France chez le réassureur, mais il était impossible qu’on le fasse seuls. » Swiss Re, qui préfère d’ailleurs se présenter plutôt comme une knowledge company (entreprise du savoir) que comme un réassureur, a donc pu apporter ses outils, son expertise et sa connaissance des données à Digital Insure.

Un parcous 100 % en ligne

L’assurtech a donc été le premier acteur du marché à proposer des questionnaires et un parcours 100 % en ligne, pour offrir un maximum de simplicité aux courtiers distributeurs. Schématiquement, Swiss Re détermine les règles de sélection médicale et, une fois les informations du dossier renseignées par le conseiller (et le client final), c’est par les outils du réassureur que vont passer la sélection et l’accep­tation du risque.

La possibilité de résiliation intervenue depuis le 1er janvier a bien évidemment donné un élan nouveau à ce partenariat. « Cela nous ouvre potentiellement un marché très important, souligne Fabrice Couturier, et l’objectif est de proposer à nos partenaires des outils pour pouvoir opérer sur ce marché que ce soit de manière défensive ou offensive. » Dans la mesure où selon lui, « il n’est quasiment plus possible de faire de l’innovation produit », tout l’enjeu est d’aller encore plus loin dans la simplification et la digitalisation du process et de la tarification, entre l’assureur et le réassureur. Aujourd’hui, Digital Insure est en mesure de proposer un parcours qui permet en dix minutes environ de calculer le potentiel d’économies pour le client, d’identifier des offres comparables acceptables par la banque, d’effectuer des sélections médicales 100 % en ligne et d’être accompagné dans la résiliation du contrat initial.

Digital Insure

  • Créé en 2013, Digital Insure regroupe 3 filiales : BPSIs, Multinet Services et Digital Insure Distribution
  • Fondateurs : Fabrice Couturier, Jean Orgonasi, Richard Thibault
  • Effectifs : 60 personnes
  • Dernière levée de fonds : décembre 2017, pour un montant non communiqué

Swiss Re

  • Deuxième groupe mondial de réassurance
  • 15 000 collaborateurs dans le monde
  • Activité répartie entre la réassurance non-vie (50,3 %), la réassurance vie et santé (38,6 %) et les prestations et services financiers (11,1 %)

Finesse et souplesse

Mais les deux partenaires ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils travaillent maintenant à mettre au point une offre destinée à des segments « compliqués » à assurer (sportifs de haut niveau, professions à risques…), ainsi que sur la possibilité de créer des questionnaires encore plus finement adaptés à la situation du client. Dans ce pas de deux, « l’une des valeurs ajoutées du réassureur est sa connaissance du bon prix et son expertise dans la pesée du risque », conclut Fabrice Couturier. Côté réassureur, « il s’agit plutôt, de proposer au client un prix différent et de pouvoir être plus souple dans l’acceptation des dossiers », préci­se Simon Rechatin. Pour pouvoir, peut-être, « proposer des solutions d’assurance à des personnes qui n’en ont pas ».

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Digital Insure, le pari prometteur de Swiss Re

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié