Données non sécurisées : la CNIL ouvre le feu sans sommation (Analyse)

Données non sécurisées : la CNIL ouvre le feu sans sommation (Analyse)
© Vasily Merkushev / stock.adobe.com

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Face à un défaut de sécurité, la CNIL préfère sanctionner plutôt que d’inviter à une régularisation qu’elle estime impossible. Elle laisse ainsi entendre que le secteur de l’assurance, fort consommateur de données, est exposé à des sanctions lourdes en cas de faille de sécurité. L'analyse de Pierre Craponne, avocat of counsel au sein du cabinet Choisez Associés.

L’assurance est un secteur particulièrement consommateur de données particulièrement sensibles (données personnelles, bancaires, judiciaires, de santé …). Malgré son importance pratique, la version actualisée du « Pack Assurance » (ensemble de normes et autorisations particulières sur le traitement des données dans le secteur de l’assurance), resté en l’état depuis juillet 2014 (1), se fait d’ailleurs toujours attendre. La CNIL ne semble toutefois pas faire de ce corpus une priorité.

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services d'assurances 2021/2024.

Ville de St-Nabord

25 octobre

88 - ST NABORD

Assurance Prévoyance Statutaire.

Ville de Panazol

25 octobre

87 - PANAZOL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Données non sécurisées : la CNIL ouvre le feu sans sommation (Analyse)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié