Brexit : un manque à gagner de 4Md€ pour les entreprises françaises depuis 2016 (étude Euler Hermes)

Brexit : un manque à gagner de 4Md€ pour les entreprises françaises depuis 2016 (étude Euler Hermes)
Ton Snoei-fotolia Selon Euler Hermes, les secteurs les plus touchés par le vote pro-Brexit sont l’automobile, la production d’outils-équipements, l’agroalimentaire.

Selon l'assureur crédit, le vote pro-Brexit pèse sur les exportations des entreprises françaises.

Dans sa dernière étude, Euler Hermes indique que le vote pro-Brexit pèse déjà sur les exportations des entreprises françaises vers le Royaume-Uni. « Avant qu’on évoque le Brexit, le Royaume-Uni faisait régulièrement partie du top 5 des destinations à potentiel pour la France, ce qui n’est désormais plus le cas. Nous estimons que le vote pro-Brexit a engendré un manque à gagner pour les entreprises de l’Hexagone de près de 4Md€ depuis 2016. Les secteurs les plus touchés sont l’automobile (-1,2Md€), la production d’outils-équipements (-0,8Md€), l’agroalimentaire (-0,8Md€) », explique Ana Boata, économiste en charge de l’Europe chez Euler Hermes.

L’explication ? Le vote pro-Brexit entraîne une dépréciation de la livre sterling, une hausse du prix des importations pour les entreprises britanniques, et donc une diminution de leurs importations…

Vers une hausse des défaillances d’entreprises

En parallèle, l’économiste en charge de l’Europe chez Euler Hermes recommande aux entreprises françaises exportant vers le Royaume-Uni de « se montrer plus vigilantes que jamais » face à la résurgence du risque d’impayé.

Explication ? La dépréciation de la livre crée de l’inflation, ce qui a pour effet de ralentir la consommation des ménages et donc de peser sur le chiffre d’affaires des entreprises britanniques. A tel point qu’Euler Hermes anticipe « une hausse des défaillances de 5% en 2018 et de 6% en 2019. »

« La situation se complique pour les entreprises britanniques qui ne pourront pas compenser la perte de vitesse de la demande domestique par des débouchés à l’export. De plus, leurs besoins en fonds de roulement augmentent alors que les conditions monétaires se resserrent », souligne Ana Boata.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances Risques dommages aux biens et Risques Annexes.

Ville d'Epinay sous Sénart

17 novembre

91 - EPINAY SOUS SENART

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Brexit : un manque à gagner de 4Md€ pour les entreprises françaises depuis 2016 (étude Euler Hermes)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié