IFRS 17 : un levier pour la transformation de la fonction finance des assureurs

La mise en œuvre de la norme comptable IFRS 17 est un chantier informatique et organisationnel très lourd pour les sociétés d’assurance. Et si c’était aussi l’occasion d’améliorer les process technologiques et métier ? Responsable des solutions Risque et Finance de SAS France, Birame Fall est convaincu que le chantier IFRS 17 peut être un excellent levier de transformation.

La nouvelle norme comptable IFRS 17 devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2021 (si les négociations en vue de son report n’aboutissent pas). En réalité, avec l’exigence de retraitement de l’exercice comparatif, les assureurs devront être en ordre de marche dès l’année N-1, c’est-à-dire au 1er janvier 2020. Il leur reste donc un peu plus d’un an pour revoir en profondeur leurs processus de production de la donnée, de reporting et de pilotage de la communication financière.

Une solution de place pour les métiers

Le défi est considérable. D’autant que la norme IFRS 17 n’est pas encore stabilisée : certains points doivent encore faire l’objet de clarifications. Cela n’a pas empêché le groupe SAS d’engager la construction d’une solution de place avec plusieurs grands noms de l’assurance, représentatifs du marché (assureurs vie et non-vie, réassureurs, grands groupes et entreprises de taille moyenne). « Nous sommes vraiment dans une logique de cocréation, explique Birame Fall, responsable des solutions Risque et Finance de SAS France. Les assureurs ont besoin de réduire les risques opérationnels de ce projet durant sa mise en œuvre et au-delà. Cette mise en place doit se faire en mode agile, avec une prise en compte dynamique des besoins métiers. »

Les sociétés d’assurance ont mis des années à se préparer à la mise en œuvre de Solvabilité 2. « Or, IFRS 17 est une norme comptable et financière qui implique une transformation beaucoup plus profonde des entreprises », observe Birame Fall. « Elle impacte les résultats financiers des assureurs, leur performance et, de ce fait, leur business model. »

Puissance de calcul et collaboration

La mise en œuvre d’IFRS 17 oblige les sociétés d’assurance à repenser leur organisation et leurs processus, notamment parce que les directions financières, actuarielles et le contrôle de gestion doivent davantage collaborer. Ces entreprises doivent également faire évoluer leurs systèmes d’information : « La norme IFRS 17 requiert en effet des traitements plus rapides, des calculs plus complexes et parfois inédits, une granularité plus fine des données, davantage de traçabilité et de piste d’audit », explique Birame Fall. « Il faut donc plus de performance dans le calcul. »

Les systèmes d’information doivent également être collaboratifs, afin de « fluidifier les étapes de validation et assurer la transparence entre la mesure actuarielle et l’indicateur financier », poursuit Birame Fall. Ils doivent également permettre de faire les simulations, les projections et les stress tests indispensables au pilotage de l’entreprise dans des délais contraints.

Solution de pilotage multinormes

SAS a conçu une plateforme multinormes (IFRS 17, IFRS 9, Solvabilité 2, local GAAP) capable de produire tous les indicateurs financiers et de pilotage interne requis, avec les réconciliations nécessaires. Cette plateforme SAS ouverte (« white box ») peut s’intégrer avec des technologies diverses (Open source, Java, C++, Python, R), au sein de systèmes d’information hétéroclites.

Au regard des volumes de données induits, IFRS 17 est un cas d’usage intéressant pour les projets de datalake (hadoop) des assureurs. Ces derniers pourront en profiter pour innover en intégrant des outils de Machine Learning, de Data Science et d’intelligence artificielle (IA) au service de leur core business (cœur de métier). « La mise en œuvre de la norme IFRS 17 peut réellement être un levier de transformation et de performance pour les sociétés d’assurance, estime Birame Fall. À condition qu’elles accompagnent cette transformation en repensant leur organisation, avec des équipes plus agiles et des compétences plus transverses. »

© SAS Institute Inc.

Birame Fall, responsable des solutions Risque et Finance, SAS France

Pour en savoir plus : www.sas.com

Contenu proposé par SAS France.

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire des agents communaux

Ville de St-Laurent de la Salanque

16 novembre

66 - St Laurent de la Salanque

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

IFRS 17 : un levier pour la transformation de la fonction finance des assureurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié