Inquiétudes sur l’avenir d’Axa Banque

Inquiétudes sur l’avenir d’Axa Banque

Selon nos informations, Axa France cherche à réduire les coûts fixes de sa filiale bancaire, alors que les taux d’intérêt sont au plus bas. Certaines activités pourraient être externalisées.

Chez les collaborateurs d’Axa Banque, comme au sein du réseau d’Axa France, l’inquiétude est croissante quant à l’avenir de la filiale bancaire de l’assureur, alors que les taux d’intérêt sont entrés cet été en territoire négatif. Des craintes ravivées par des informations publiées dans la presse belge selon lesquelles Axa chercherait un repreneur pour Axa Banque en Belgique.

En France, un nouveau plan stratégique triennal doit voir le jour en 2020 afin d’adapter l’activité d’Axa Banque à ce contexte de plus en plus tendu sur le plan financier et réglementaire. Ces orientations stratégiques doivent être clarifiées ce vendredi lors d’un comité social d’entreprise.

Externalisation d'une partie des back offices

Selon nos informations, Axa Banque réfléchirait à externaliser une partie de ses back offices et de ses activités informatiques en les basculant vers un prestataire. Axa France, qui préfère parler de « partenaire », affirme que ces mesures, destinées à « réduire les coûts fixes » de la filiale bancaire, se feront « sans aucune suppression d’emplois ». Il s’agirait donc d’un transfert d’emplois d’Axa Banque vers ce nouveau partenaire.

Alors que les rumeurs vont bon train depuis quelques jours sur une possible restructuration, la direction s’est fendue il y a quelques jours d’une lettre aux 700 collaborateurs d’Axa Banque, confie une source proche. « La CFDT (ndlr : syndicat majoritaire chez Axa Banque) est inquiète pour l’avenir des salariés. Dans un contexte de taux bas, nous nous doutons qu’il va falloir prendre des décisions difficiles. Nous demandons à ce que les parcours professionnels soient sécurisés », réagit Bernard Bosc, délégué syndical CFDT Axa France.

Recentrage sur le réseau Axa France

Certaines de ces inquiétudes concernent l’activité de crédit immobilier qui souffre du contexte de taux bas. Selon nos informations, les taux des prêts immobiliers octroyés par Axa Banque vont être revus à la hausse de 0,5 point. En revanche, Axa France dément tout arrêt de cette activité. « Le plan stratégique prévoit un recentrage de la production d’Axa Banque sur les clients d’Axa France et sur tout nouveau client se multi-équipant en produits d’assurance », explique l’assureur.

La distribution de produits bancaires est aujourd’hui pratiquée dans 1000 agences Axa, mais le taux de pénétration parmi les clients du réseau Axa France reste faible : 8%. « Les agents généraux Axa distribuent les produits bancaires, notamment le crédit immobilier, dans une logique de multi-équipement. La banque reste donc stratégique pour le réseau d’Axa France, le PDG Jacques de Peretti l’a réaffirmé devant le patron du groupe Thomas Buberl», précise une source proche.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 juillet 2020

ÉDITION DU 03 juillet 2020 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

Générale Services Assurance Montpellier

Chargé de clientèle assurance d'entreprises H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances.

Ville de Rians

02 juillet

83 - RIANS

Services d'assurance.

Habitat 76

02 juillet

76 - HABITAT 76

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Inquiétudes sur l’avenir d’Axa Banque

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié