Le bras de fer entre Scor et Covéa se poursuit en justice

Le bras de fer entre Scor et Covéa se poursuit en justice

Cible d'une tentative de rachat par son premier actionnaire à l'été dernier, Scor poursuit au pénal Covéa et son PDG, Thierry Derez. En réponse, le groupe mutualiste renonce à son projet d'OPA sur le réassureur.

Nouveau coup de théâtre dans l’affaire Scor versus Covéa. Le 24 août, le groupe Covéa a approché le conseil d’administration du réassureur Scor, dont il est le premier actionnaire avec 8,17 % du capital, afin de lui faire une offre de rachat présentée comme « amicale ». Pour le PDG de Scor, Denis Kessler, cette tentative n’était ni plus ni moins qu’une « OPA hostile » orchestrée par un de ses administrateurs à titre personnel, Thierry Derez, le PDG de Covéa.

Depuis, le bras de fer entre les deux hommes sembles'être durci. Alors que tout le marché pariait sur une nouvelle offre de Covéa en avril, date à laquelle le groupe ne sera plus tenu par un accord moratoire de trois ans l'empêchant de monter à plus de 10 % du capital de Scor, l'assureur jette l'éponge. C'est par un communiqué de presse que Covéa a annoncé au marché, le mardi 29 janvier, qu'un « rapprochement avec Scor ne fait plus partie de ses options stratégiques ». Thierry Derez comptait jusqu'alors sur ce rachat pour satisfaire ses ambitions à l'international. « Covéa a constaté le refus de Scor d'engager tout dialogue en relation avec son projet de rapprochement amical proposé le 24 août. Les attaques et manœuvres hostiles et répétées dont Covéa a fait l 'objet depuis lors se sont intensifiées ces derniers jours », justifie le groupe.

« Abus de confiance »

La raison de ce renoncement semble résider dans le communiqué diffusé à peine plus d'une heure plus tard par son adversaire. Scor engage des poursuites judiciaires au pénal contre Thierry Derez pour « abus de confiance » et contre les personnes morales Covéa Sgam et Covéa Coopérations (les deux entités juridiques portant les activités de Covéa) pour « recel d'a bus de confiance ».

Les banques conseil de Covéa, Rothschild et Barclays, sont elles visées par une action en responsabilité civile, pour « violation grave de la confidentialité et du secret des affaires de Scor ».

Conseil de Covéa dans cette transaction, le Crédit suisse ne fait en revanche l'objet d'aucune poursuite. Contactée à l'automne dernier par Scor, la banque avait indiqué s'être « retirée » du dossier afin de rester« en conformité avec la loi », raconte le réassureur. Une décision de la High Court of Justice de Londres lui a ordonné, en novembre, de transmettre à Scor tous les documents confidentiels envoyés par Covéa.

Grâce à ces documents, Scor explique avoir fait la lumière sur les agissements de Thierry Derez. Le réassureur accuse son administrateur en nom propre d'avoir utilisé des documents confidentiels sur un projet de rapprochement entre Scor et Partner Re, « dans le dessein d e favoriser la préparation et la soumission par Covéa de son projet non sollicité de rapprochement avec Scor ». Surtout, ces documents révèlent que Thierry Derez préparait son projet d'OPA depuis avril 2018, ce qui le place, selon Scor, dans une situation de « conflit d'intérêt avéré ». Thierry Derez et Covéa sont cités devant le tribunal correctionnel de Paris le 24 juin.

SIX MOIS DE CONFLIT

  • 24 août 2018 - Covéa, premier actionnaire de Scor avec 8,19 % du capital, propose aux administrateurs du groupe de réassurance, une offre de rachat portant « sur l'ensemble du capital du groupe ». Offre refusée à l'unanimité parle CA de Scor le 30 août.
  • 4 septembre 2018 - À la veille de la journée investisseurs de Scor, le groupe Covéa révèle, dans un communiqué de presse, sa tentative de rachat du réassureur.
  • 13 novembre 2018 - Thierry Derez démissionne du CA de Scor.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

APREF

ADJOINT DU DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL H/F

Postuler

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de prévoyance.

Bourg Habitat OPHLM de Bourg en Bresse

06 décembre

01 - BOURG HABITAT

Marché de services d'assurances des risques statutaires.

Centre hospitalier de Blois

06 décembre

41 - BLOIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le bras de fer entre Scor et Covéa se poursuit en justice

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié