Le Lloyd’s se choisit un nouveau directeur général

Le Lloyd’s se choisit un nouveau directeur général
Le siège londonien du Lloyd's

Ancien directeur général de l’assureur australien QBE, John Neal prendra ses fonctions le 15 octobre prochain en remplacement d’Inga Beale.

Le marché tricentenaire de l’assurance londonienne va bientôt changer de capitaine. Le Lloyd’s a en effet annoncé en fin de semaine dernière le recrutement de John Neal à la succession d’Inga Beale, en poste depuis 2014. Son départ avait été annoncé en juin. Le profil du nouveau directeur général, qui prendra ses fonctions le 15 octobre prochain, avait de quoi convaincre les dirigeants du Lloyd’s : outre une excellente connaissance de ce marché de 330 ans, ce professionnel de 53 ans a aussi une grande expérience de l’international.

Dans ses précédentes fonctions, John Neal a été directeur général de l’assureur australien QBE, un poste qu’il occupait depuis 2012 avant de démissionner en décembre 2017. Son départ avait été provoqué par un avertissement sur résultats en octobre dernier qui avait déplu aux actionnaires et une réprimande du conseil d’administration suite à une révélation tardive d’une liaison qu’il avait eue avec son assistante. En mars 2017, le conseil d’administration de QBE avait d’ailleurs pris la décision de réduire de 20 % le montant du bonus du dirigeant sur les résultats 2016, soit une réduction de plus de 500 000 dollars. Les analystes ont cependant reconnu que John Neal n’avait pas eu la tâche facile chez QBE  en raison de la difficulté d’intégration de la centaine d’entreprises acquises durant les années 90 et 2000 sous la direction de son prédécesseur Frank O’Halloran.

Des chantiers d’envergure

Au Lloyd’s, John Neal devra  trouver un nouveau directeur financier en remplacement de John Parry, qui quittera le Lloyd’s début 2019. Le nouveau directeur général devra aussi s’assurer du lancement réussi de la nouvelle filiale européenne du Lloyd’s à Bruxelles et améliorer les performances du marché, qui a essuyé ses premières pertes en 2017 depuis six ans. L’autre énorme chantier qui attend John Neal est celui de la modernisation du marché de l’assurance londonienne. Le Lloyd’s, qui vient de lancer l’incubateur Lloyd’s Lab, a peiné ces dernières années à transformer les pratiques de cette vénérable institution. Le faible taux d’utilisation d’un nouveau système de trading électronique, installé en 2016, avait ainsi poussé cette année Inga Beale à imposer des objectifs très fermes aux courtiers et assureurs afin qu’ils abandonnent les procédures papiers.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 janvier 2020

ÉDITION DU 17 janvier 2020 Je consulte

Emploi

CREDIT AGRICOLE ASSURANCES

Souscripteurs IARD PME - PMI H/F

Postuler

Agence Swisslife Paris Madeleine

Collaborateur Commercial en Assurance de Personnes H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Conseil, assistance et suivi des contrats d'assurance

Ville de Lunéville

19 janvier

54 - LUNEVILLE

Accord-cadre a marches subsequents assurance dommage-ouvrage et ses garanties compl...

Tours Métropole Val de Loire Communauté d'Agglomération Tours Plus

19 janvier

37 - TOURS METROPOLE VAL DE LOIRE

Analyse financière des rapports annuels remis par les concessionnaires du Syndicat ...

Syndicat Mixte des Ports de Pêche Plaisance de Cornouaille

19 janvier

29 - PONT L'ABBE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le Lloyd’s se choisit un nouveau directeur général

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié