Femme défenestrée au Mans : Marlène Schiappa, indignée, va écrire aux assureurs

Femme défenestrée au Mans : Marlène Schiappa, indignée, va écrire aux assureurs

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes a jugé « incompréhensible » l’indemnisation partielle par le Fonds de garantie (FGTI) d’une femme paraplégique victime de violences conjugales au Mans. La ministre envisage d’écrire un courrier aux assureurs pour leur rappeler « qu’une femme n’est jamais responsable (…) des violences qu’elle subit ».
 

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 22 octobre 2021

ÉDITION DU 22 octobre 2021 Je consulte

Emploi

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

EASYBLUE

Conseiller souscripteur Assurances Pro - spécialiste Risques d’Entreprise H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat de location, entretien et relève des compteurs d'eau chaude et d'eau froide

ICF Atlantique SA d'HLM - Service Achat

21 octobre

75 - ICF ATLANTIQUE

Prestation de service d'assurance responsabilité civile et risques annexes du TCO.

Territoire de la Côte Ouest Communauté d'Agglomération

21 octobre

974 - TERRITOIRE DE LA COTE OUEST

Prestation de courtage en reassurance.

BPI France Assurance Export

21 octobre

94 - MAISONS ALFORT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Femme défenestrée au Mans : Marlène Schiappa, indignée, va écrire aux assureurs

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié

10/01/2019 15h:58

Madame SCHIAPPA se trompe de cible. Dans le cas présent, c'est la CIVI, donc une juridiction, qui a retenu la faute de la victime et fixé l'indemnité. Le FGVI, conformément à son rôle, n'a fait que proposer un raisonnement et une indemnisation. Madame SCHIAPPA devrait se plaindre au ministre de la justice... Mais les magistrats sont indépendants et irresponsables... C'est donc plus facile de faire des remontrances aux assureurs.

Répondre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié