Humanis Prévoyance : la confirmation d'un sauvetage

Humanis Prévoyance : la confirmation d'un sauvetage
© sylvie HUMBERT

La publication des comptes du groupe de protection sociale Malakoff Médéric Humanis confirme ce qui était observé depuis plusieurs exercices : la situation très dégradée de l’institution de prévoyance Humanis Prévoyance.

Malakoff Médéric Humanis a publié, fin mars, des résultats combinés plutôt encourageants, illustrés par la progression du chiffre d’affaires. La publication de son rapport SFCR confirme sa bonne tenue, marquée par une marge de solvabilité très correcte de 211,4 % (306,2 % avec mesures transitoires). Mais dans le détail, ce rapport SFCR confirme qu’il y avait bien urgence dans ce rapprochement entre paritaires. Ainsi, on peut parler d’un sauvetage d’Humanis par Malakoff Médéric, tant la situation du premier est dégradée.

Le ratio de solvabilité d’Humanis Prévoyance à fin 2018 est en effet de… 101,29 %, en baisse de plus de 53 points par rapport à l’exercice précédent ! C’est cet indicateur particulièrement inquiétant qui, comme le soulignait L’Argus fin mars, a incité les partenaires sociaux à réunir au plus vite Malakoff Médéric Prévoyance et Humanis Prévoyance. Les assemblées générales du mois de juin devraient valider la fusion des deux institutions de prévoyance avec effet rétroactif au 1er janvier 2019.

Sans cela, la situation d’Humanis prévoyance aurait exigé l’intervention de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et le déclenchement de mécanismes de solidarité financière au sein de la Sgaps Humanis développement solidaire (HDS), dont la marge de solvabilité est également en chute libre, puisqu’elle recule de 40 points, à 128 % !

Humanis dans le rouge

Cet effondrement de la solvabilité s’explique surtout par la réduction des fonds propres d’Humanis prévoyance, qui chutent de moitié, à 533 M€ (contre 1 046 M€ en 2017). Le rapport SFCR évoque comme explications des « effets de méthode », associés à des pertes techniques et financières en 2018. Dans le détail, ces « effets de méthode » représentent 294 M€ alors que les pertes techniques et financières sont respectivement de 128,1 M€ et de 42,4 M€. Au niveau de la Sgaps, les fonds propres passent de 1 351 à 815,6 M€ entre 2017 et 2018.

De fait, Humanis a réalisé une mauvaise année 2018 d’un point de vue commercial. Humanis développement solidaire voit son chiffre d’affaires baisser de 4,9 %. Le recul est plus prononcé pour Humanis Prévoyance (- 6,7 %), mais les résultats ne sont guère meilleurs pour l’Ipsec (- 2,7 %, conséquence de « résiliations 2017 importantes ») et pour Grand Est Mutuelle (- 4,1 %). A contrario, Malakoff Médéric affiche une croissance importante de 10,9 %, sachant que Malakoff Médéric Prévoyance progres­se de 15,9 % ! On comprend mieux que l’une des premières tâches du directeur général du groupe Malakoff Médéric Humanis, Thomas Saunier, aura été de lancer, dès avril 2019, une politique commerciale commune.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

INFOPRO DIGITAL

Commercial sédentaire en BtoB H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Humanis Prévoyance : la confirmation d'un sauvetage

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié