Retraite complémentaire : la petite pique de la Cour des comptes aux groupes de protection sociale

Retraite complémentaire : la petite pique de la Cour des comptes aux groupes de protection sociale
© pierre VASSAL

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou abonnez-vous

Le dernier rapport annuel publié par les Sages consacre une nouvelle fois un chapitre spécial à la gestion de la retraite complémentaire Agirc-Arrco. Si la Cour salue des efforts constants depuis son rappel à l’ordre de 2014, elle adresse toutefois un message aux groupes de protection sociale – notamment Malakoff Humanis.

Satisfecit d’ensemble. La Cour des comptes s’est de nouveau intéressée, à l’occasion de son traditionnel rapport annuel, à la gestion de la retraite complémentaire obligatoire des salariés du privé. Un précédent rapport sur le sujet daté de 2014 préconisait déjà des mesures de redressement dans l’optique d’une fusion des régimes Agirc et Arrco, ensemble de requêtes sur lequel reviennent – plutôt positivement – les Sages de la rue Cambon.

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Le Magazine

ÉDITION DU 03 juillet 2020

ÉDITION DU 03 juillet 2020 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Animateur Commercial PME H/F

Postuler

Galaxy Conseil

Comptable H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Retraite complémentaire : la petite pique de la Cour des comptes aux groupes de protection sociale

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié