[Journal de confinés] «Mes journées de travail, c’est 8h - 23h»

[Journal de confinés] «Mes journées de travail, c’est 8h - 23h»

[Le salarié d'un assureur, épisode 1] Julie est salariée dans une grande compagnie d’assurance. Experte en gestion de crise, elle vit cette période de confinement comme un moment d’activité intensive, contrairement à d’autres Français forcés de réduire leur charge de travail. Son témoignage.

Julie est cadre dans une grande compagnie d’assurance, où elle fait partie de l’équipe chargée des plans de continuité d’activité. C’est un peu l’assurance de l’assurance. En temps normal, elle prépare ces plans en identifiant tous les risques susceptibles d’impacter l’entreprise en cas de crise et les mesures pour y faire face, en lien avec les différents métiers.

« Mon travail consiste à assurer la résilience opérationnelle. Autrement dit, les moyens pour que, quels que soient les événements qui se produisent, l’entreprise soit toujours en mesure de fonctionner, garantisse la sécurité de ses employés, et que les risques soient identifiés, couverts et suivis. Si un seul maillon de la chaîne dysfonctionne, cela peut mettre en péril toute l’organisation et empêcher les clients d’avoir accès aux informations dont ils ont besoin, ce qui en cas de catastrophe est essentiel, quand on est une compagnie d’assurance. »

Pas le temps de cogiter

Dans une période comme celle-ci, son travail prend tout son sens. « J’adore ce boulot parce que je sers à quelque chose. Je contribue à protéger les gens pour qu’ils continuent de travailler dans des conditions correctes. C’est bête à dire, mais depuis les attentats, nous sommes plus visibles et les gens comprennent davantage ce que l’on fait ». Lors des crues de 2016, elle était aussi sur le pont.

Autant dire qu’en ce moment, en télétravail chez elle, Julie est en plein rush pour s’assurer que les équipes identifiées comme essentielles restent opérationnelles, même en « mode dégradé ». Pas le loisir de trouver le temps long en confinement. « Je fais des journées de 8h à 23h, je ne les vois pas passer. J’ai même du mal à prendre un quart d’heure de pause, et quand je le fais, c’est pour appeler les miens et vérifier qu’ils vont bien. J’ai hâte d’être en week-end. » Pour l’instant, la fatigue et la charge de travail l’emportent clairement sur l’ennui. Même la fin de semaine qu’elle attend avec impatience passe à vitesse grand V. « Le week-end dernier, j’avais prévu plein de bricolage et de rangement, je n’ai rien fait j’étais trop fatiguée. »

S’adapter, car les choses ne se passent jamais comme prévu

Mais le moral est bon. « Je ne suis pas trop angoissée car je n’ai pas le temps de cogiter. » Reste le stress de l’adaptation permanente, qu’il faut gérer pour elle-même et pour les autres. « Mon travail, c’est aussi d'être consciente que l’on ne sera jamais prêt à 100%. On sait très bien que cela ne se passera jamais comme on le pensait, tout simplement parce que le facteur stress des collaborateurs est très important. Dans ces moments-là, pour tout le monde, le champ de vision se réduit : on pense d’abord à ses proches et à soi, ce qui est normal. »

Et puis, inexorablement, les cas de personnes positives au Covid-19L'entreprise s'attend à identifier des cas positifs, en France et à l’étranger. « On se poserait la question de savoir comment les suivre, et comment répondre au management, qui va vouloir des informations de plus en plus précises sur la situation. »  Ouf, demain c’est le week-end. Temps mort, avant d’entamer la 3e semaine de confinement. Reposée, à condition de ne pas être réveillée en pleine nuit par de foutus cauchemars, comme cette semaine.

>> Retrouvez ici un autre épisode de notre [Journal de confinés] : l'agent général, épisode 1

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 juillet 2020

couverture indisponible Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

MNCAP

Responsable Contrôle interne et fonction clé gestion des risques H/F en CDI

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de cartes carburant et services associés

Régie Lignes d'Azur

14 juillet

06 - REGIE LIGNE D'AZUR

Marché d'assurances pour la Régie des Eaux du Pays Bastiais

Acqua-Publica - La Régie des Eaux du Pays Bastiais

14 juillet

20 - Bastia

Fourniture au profit des services de l'État et ses établissements publics, de carbu...

DCSEA - Direction Centrale du Service Ema des Essences des Armées

14 juillet

75 - DCSEA EMA

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

[Journal de confinés] «Mes journées de travail, c’est 8h - 23h»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié