Augmentations, prime Macron : ce que propose la Maif à ses salariés

Augmentations, prime Macron : ce que propose la Maif à ses salariés
© Alex Giraud

La négociation annuelle obligatoire (NAO) avec les syndicats est toujours en cours à la Maif. Selon nos informations, les 6 organisations sont insatisfaites des propositions de la direction.

La rémunération, un sujet de crispation pour les salariés des mutuelles d’assurance. Alors que certaines ont déjà bouclé leur négociation annuelle obligatoire (NAO), d’autres poursuivent les discussions. C’est le cas de la Maif qui a ouvert sa NAO le 17 janvier dernier. Et les propositions de la direction sont loin de satisfaire les organisations syndicales représentatives du personnel.

Une augmentation inférieure à l'inflation

Selon nos informations, la Maif propose, en effet, une augmentation générale de 0,8% pour les classes 1 à 4 et 0,6% pour les classes 5 à 7, avec un montant minimum de 250€ brut annuels, prenant effet au 1er juin 2019. Et ce, alors que l’inflation sera de 1,6% selon les prévisions retenues. L’an dernier, déjà, les salariés s’étaient vus octroyer une hausse générale inférieure à l’inflation, de 0,7%. Les six OS – FO, CGT, CFDT, CAT, UNSA et CGE-CGC – ont donc décidé de présenter un front uni. L’intersyndicale demande une augmentation générale de 2% avec un minimum mensuel de 75€ bruts à effet du 1er janvier 2019. Des propositions qu’elle compte présenter à la direction lors de la prochaine réunion paritaire le 12 février.

Une prime Macron modulée selon les salaires

Outre l’augmentation générale, la direction de la Maif propose un intéressement de 250€ net pour tous les salariés versé en avril et un abondement de 500€ maximum sur le PERCO (plan d’épargne retraite collectif) pour 350€ versés. Quant à ladite « prime Macron » de soutien au pouvoir d’achat, sur laquelle les annonces se succèdent dans le secteur, la Maif propose une prime modulée selon les revenus : 1000€ pour les salaires jusqu’à 28 K€, 600€ pour les salaires compris entre 28 k€ et 36k€, et 350€ pour les salaires entre 36 k€ et 54k€.

"Un système de reconnaissance du travail"

La veille de l’ouverture de la NAO, le comité d’entreprise confiait ses espoirs sur les nouvelles modalités de rémunération. « Espérons que cela permette aux collègues de ne plus subir le poids des objectifs individuels », commente ainsi le compte-rendu que l’Argus de l’assurance s’est procuré. « La montée en compétence des conseillers devra être reconnue à travers le nouvel accord rémunération », martèle le CSE.

Dans un entretien à l’Argus de l’assurance, à paraître cette semaine dans notre magazine, le directeur général de la Maif Pascal Demurger indique mener « une réflexion sur un système de reconnaissance du travail des salariés : en termes de rémunération, d’évolution et de mobilité. Il faut que ce que l’on affiche soit en cohérence avec ce que l’on fait. En matière d’intéressement et de participation, par exemple, nous avons mis en place un mode de répartition égalitaire, quel que soit le salaire, car nous considérons que tous les employés contribuent au résultat de l’entreprise. »

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 04 décembre 2020

ÉDITION DU 04 décembre 2020 Je consulte

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Rénovation du hall d'accueil de l'IUT

Université de Rennes 1

01 décembre

35 - Rennes

Souscription de contrat Dommages Ouvrage et Tous Risques Chantiers pour les besoins...

Etablissement Public Paris-Saclay

01 décembre

91 - ORSAY

Souscription d'un contrat d'assurance complémentaire santé pour le personnel de sta...

Vannes Golfe Habitat

01 décembre

56 - VANNES GOLFE HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Augmentations, prime Macron : ce que propose la Maif à ses salariés

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié