Augmentations, prime Macron : fin des négociations à la Maif

Augmentations, prime Macron : fin des négociations à la Maif
© Alex Giraud

Après des discussions nourries avec les organisations syndicales, la Maif a consenti à relever les plafonds de ses propositions salariales pour 2019.

 

La négociation annuelle obligatoire (NAO) prend fin à la Maif. Alors que les premières propositions de la direction étaient jugées décevantes, l’intersyndicale CAT, CFDT, CGT, FO, UNSA, CFE-CGC a trouvé un terrain d’entente avec la direction lors de la dernière réunion de négociation.

Hausse égale à l'inflation pour les bas salaires

Selon nos informations, les augmentations proposées ainsi que les plafonds des tranches en bénéficiant ont été significativement relevées. Les salaires inférieurs ou égaux à 2600 € brut bénéficieront d’une augmentation générale de 1,6% - donc égale à l’inflation ; les salaires compris entre 2601€ et 3500€ bruts une hausse de 1,3% ; et les salaires supérieurs à 3500€ bruts une augmentation de 1%.

Prime Macron et surintéressement

Les mêmes plafonds seront appliqués à la prime exceptionnelle de soutien au pouvoir d’achat dite « prime Macron » : 1000€ pour les salaires inférieurs ou égaux à 2600€ brut, 600€ pour les salaires entre 2601 et 3500€ brut, 350€ pour les salaires compris entre 3501 et 4355€ brut.

Par ailleurs, les salariés de la Maif percevront un intéressement, versé en avril prochain, ainsi qu'un sur-intéressement de 300€ net. Cette mesure remplace l'abondement de 500€ maximum sur le PERCO (plan d’épargne retraite collectif) pour 350€ versés, qui avait d'abord été proposé par la direction.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 juin 2021

ÉDITION DU 18 juin 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurance dommages-ouvrage (DO) et le contrat collectif de responsabilit...

Conseil Général Hauts de Seine, Section Bâtiments Départementaux

16 juin

92 - ANTONY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Augmentations, prime Macron : fin des négociations à la Maif

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié