Coronavirus : les assureurs des professionnels de santé se mobilisent

Coronavirus : les assureurs des professionnels de santé se mobilisent
© FP / Creative Commons

En première ligne face à la pandémie du coronavirus Covid-19 touchant l’hexagone, les professionnels de santé bénéficient depuis quelques jours de diverses facilitations de la part de leurs assureurs.

Les acteurs de l’assurance en lien direct avec les professionnels de santé ont annoncé diverses mesures pour soutenir leurs adhérents.

Ampli Mutuelle a ainsi fait le choix de supprimer le délai de franchise (14 ou 30 jours selon les contrats) des contrats de prévoyance des adhérents libéraux appartenant à quatre régimes : CARMF (médecins), CARPIMKO (auxiliaires de santé), CARCDSF (chirurgiens-dentistes, sages-femmes) et CAVP (pharmaciens, biologistes).

>> A lire : Ampli Mutuelle supprime temporairement ses franchises en prévoyance

La MACSF a de son côté, outre le lancement d’un fonds de solidarité doté d’un million d’euros, décidé de couvrir les indemnités journalières de ses praticiens libéraux en arrêt de travail pendant les trois jours de carence précédant la prise en charge par l’Assurance maladie. Si elle ne se prononce pas sur la perte d’exploitation (« en attente des engagements de l’Etat »), la mutuelle accorde par ailleurs l’extension de la garantie responsabilité civile professionnelle (RCP) aux sociétaires médecins retraités réquisitionnés par l’ARS pour faire face à la pandémie du coronavirus Covid-19 – et ce sans surcoût.

Le groupe Pasteur Mutualité (GPM) a pris une décision identique, à savoir la prise en charge des trois jours de carence précédant le versement des indemnités journalières par l’Assurance maladie. La couverture RCP de sa filiale Panacéa Assurances est de son côté étendue aux actes de téléconsultation effectués par ses adhérents. Enfin, si un professionnel de santé est placé en isolement à la suite d’un contact rapproché avec une personne diagnostiquée positive au coronavirus Covid-19, GPM assimile cet isolement à un arrêt de travail pour maladie et versera les indemnités journalières prévues dans ce cadre.

Une mesure équivalente a enfin été officialisée par l’Union nationale pour les intérêts de la médecine (Unim), assurée par Allianz. Une prise en charge est prévue dès le premier jour d’arrêt de travail (même pour ceux ayant trait à un arrêt de travail pour isolement à titre préventif) pour les adhérents de l’Unim en prévoyance, à hauteur de la moitié de l’indemnité journalière forfaitaire prévue (15 ou 30 jours selon les contrats), pour une durée maximale de 20 jours. Ceci signifie par exemple qu’en cas d’arrêt pour confinement suivi d’une période d’incapacité, les adhérents avec un contrat prévoyant une franchise de 30 jours ne seront donc pas couverts entre les 21e et le 30e jour d’arrêt. Cette mesure est applicable pour les arrêts de travail datés entre le 6 mars et – pour l’heure – le 2 avril.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance flotte auto de la ccog..

CCM de l'Ouest Guyanais

26 novembre

973 - MANA

Diagnostic RGPD et prestations de DPD.

CCI de Fort de France, Direction des services portuaires

26 novembre

972 - GPM DE LA MARTINIQUE

Consultation en vue de mettre en place des contrats d'assurance garantissant son pa...

SDET - Syndicat Départemental d'Electrification du Tarn

26 novembre

81 - SDET 81

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Coronavirus : les assureurs des professionnels de santé se mobilisent

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié