Maif Avenir repart à la chasse aux start-up

Maif Avenir repart à la chasse aux start-up
© photos : laetitia duarte

Le plus gros corporate venture de l’assurance démarre une nouvelle campagne d’investissements.

 

Maif Avenir passe la vitesse supérieure. Le fonds d’investissement de la mutuelle d’assurance – le plus gros corporate venture du secteur – n’a pas encore totalement consommé son enveloppe de 250M€, indique à l’Argus de l’assurance le directeur général de la Maif Pascal Demurger.

Maif Avenir va donc investir dans de nouvelles start-up. « En 2018, nous avons réalisé des seconds tours de table sur nos start-up en portefeuille. En 2019, nous allons démarrer une nouvelle campagne d’investissements : plusieurs dossiers sont d’ores et déjà à l’étude », précise Pascal Demurger.

Prise de risques et plus-values

Comme tout fonds de capital-risque, Maif Avenir connait des fortunes diverses. La start-up d’autopartage Koolicar, dont la Maif était partenaire depuis 2011 et actionnaire depuis 2014, vient ainsi de mettre la clef sous la porte au bout de 7 ans. « La prise de risque fait partie intégrante de l’activité de capital-investissement. L’aventure Koolicar n’a pas eu le succès escompté, mais le fonds Maif Avenir réalise aussi de très belles sorties », rappelle Pascal Demurger.

Et de citer la vente du site Mesdepanneurs.fr à Engie, qui a permis à Maif Avenir de « tripler sa mise de départ en moins de 3 ans ». Le fonds y avait investi 1,7 M€ en juillet 2015 afin d’acquérir 34% du capital. « Nous conservons, par ailleurs, le partenariat opérationnel avec cette start-up pour mettre en relation nos sociétaires avec des dépanneurs en cas de refus de prise en charge dans leurs contrats, par exemple », ajoute Pascal Demurger.

Selon le journal Les Echos, Maif Avenir se prépare, par ailleurs, à devenir l’actionnaire majoritaire de Numa, l’incubateur de start-ups historique du Sentier à Paris. Le fonds, qui avait investi 3 M€ en 2015 pour acquérir 21% du capital de l’incubateur, aurait déjà bouclé l’opération auprès de ses co-investisseurs Adeo et Roland Berger et serait en train d’acquérir les parts des actionnaires minoritaires ayant investi dans Numa via une opération de financement participatif.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 26 février 2021

ÉDITION DU 26 février 2021 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

SOLUSEARCH.

Animateur commercial H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fauchage et débroussaillage des accotements du réseau routier intercommunal

CCM de Retz en Valois

02 mars

02 - CC DE RETZ EN VALOIS

Mission d'expertise comptable

Ametarra SPL

02 mars

20 - Ajaccio

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Maif Avenir repart à la chasse aux start-up

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié