Mutuelles : du rififi entre MNH et MGEN

 Mutuelles : du rififi entre MNH et MGEN

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Le lancement par la MGEN d’une offre de complémentaire santé dédiée à la fonction publique hospitalière fâche le président de la MNH

Ambiance règlement de comptes pour la réunion de rentrée du conseil d’administration de la Mutualité française (FNMF), qui s’est tenue jeudi 5 septembre. Dans une intervention rendue publique, Gérard Vuidepot, président de la Mutuelle [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

SIACI SAINT HONORE

Consultant Santé Prévoyance (contrats collectifs)

Postuler

GROUPAMA OCEAN INDIEN

Responsable du pôle courtage professionnel entreprises et collectivités H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance de la flotte automobile de Logial-OPH.

LOGIAL-OPH

19 février

94 - ALFORTVILLE

Mission de certification des comptes de la communauté d'agglomération de l'albigeoi...

C2A Communauté d'Agglomération de L'Albigeois

19 février

81 - ST JUERY

RENOUVELLEMENT DES CONTRATS D'ASSURANCE POUR LES MEMBRES DU GHT SOMME LITTORAL SUD.

CHU - Hôpital Nord - Amiens Picardie

19 février

80 - AMIENS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles : du rififi entre MNH et MGEN

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié

06/09/2019 18h:20

- Le désamour entre les 2 présidents est ancien .. - oui, la MGEN veut couvrir toute la fonction publique, - depuis le rattachement aux directives européennes (décidé par la FNMF), les mutuelles sont sur un marché et se comportent logiquement comme des acteurs du marché, - pourquoi pas un départ de la FNMF, cela ferait peut-être un peu bouger quelques « baronnies mutualistes » !

Répondre

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié