Mutuelles : rentrée scolaire décisive pour la MGEN

Mutuelles : rentrée scolaire décisive pour la MGEN
v.gajic PA / Getty Images

Dans le rouge en 2017, la Mutuelle générale de l’Éducation nationale devra relever ses tarifs et maintenir un taux de mutualisation élevé sur son périmètre historique, malgré une concurrence accrue.

La seconde vague du référencement pour la protection sociale complémentaire des fonctionnaires n’en finit pas de bousculer les mutuelles historiques de la fonction publique d’État. À commencer par la première d’entre elles, la Mutuelle générale de l’Éducation nationale (MGEN), qui a annoncé en juillet des résultats 2017 déficitaires. « À mi-2016, nous ne connaissions pas le cahier des charges du référencement, et nous avons décidé de faire une pause sur les cotisations alors qu’une hausse aurait été nécessaire. Nous avons eu quelques surprises et il a fallu réajuster des provisionnements tout en recourant aux produits financiers », a expliqué Roland Berthilier. Le président du groupe MGEN a précisé qu’un redressement tarifaire (jusqu’à 5 % selon les contrats) interviendrait en 2019.

Un guichet unique

Il n’a pas non plus ménagé ses critiques à l’égard de ce référencement, affirmant qu’il a « imposé une offre très assurantielle » et un modèle économique « pas rentable », face à une concurrence qui développe des offres attractives pour les jeunes. Il a aussi déploré que la contribution de l’État employeur à la protection sociale complémentaire des agents de l’Éducation nationale stagne à moins d’un euro par an et par personne. Cette rentrée scolaire est donc une échéance décisive pour la MGEN. Car si le référencement est officiellement en place depuis le 1er janvier, c’est à ce moment de l’année que se joue le recrutement des nouveaux adhérents. Un des enjeux consiste à maintenir un haut niveau de mutualisation sur le monde enseignant. S’il atteint 80 % des actifs et des retraités, il n’est que de 50 % sur les nouveaux entrants – même s’il augmente au bout de quatre ou cinq ans. En 2017, les effectifs ont évolué positivement, avec une progression de 30 000 adhérents, net de départs et de décès. Pour cette rentrée, la MGEN sera en concurrence avec les deux nouveaux opérateurs référencés, CNP Assurances et Intériale… Pour contrer la possible érosion de ses effectifs, la MGEN a choisi de communiquer par des spots publicitaires sur la prise en charge globale de ses adhérents. Une manière de valoriser la gestion du régime obligatoire que la MGEN est la dernière à accomplir de A à Z, les autres mutuelles de fonctionnaires ayant préféré la déléguer, à des degrés divers, à la Caisse nationale d’assurance maladie. Elle propose ainsi un guichet unique en complémentaire santé. « En termes d’expérience client, c’est plus simple », souligne Isabelle Hébert, directrice générale du groupe MGEN.

Autre inconnue pour la MGEN : le bénéfice de son référencement sur de nouveaux champs, via leurs associations, au niveau du groupe Vyv, avec la Mutuelle des Affaires étrangères (MAEE) au ministère des Affaires étrangères, ainsi qu’avec Harmonie Fonction publique au ministère des Solidarités et de la Santé. Le développement passera également par la création de MGEN Partenaires, une union de groupe mutualiste (UGM), qui aura vocation à accueil­lir les mutuelles deman­dant l’accès au groupe. La première adhérente sera la MAEE, qui devrait être suivie par la Mutuel­le des sportifs (MDS).

Maîtriser les dépenses

Mais la croissance ne dépendra pas que de l’évolution des effectifs d’adhérents. Le groupe mutualiste devra aussi maîtriser la sinistralité, certaines prestations (hospitalisation, auxiliaires médicaux) progressant fortement. Le plan stratégique MGEN Demain, adopté à l’assemblée générale de juillet, va dans ce sens. Prudent, le groupe mutualiste annoncera ses objectifs chiffrés dans un second temps. Une retenue peut-être liée au fait que le sort de la MGEN est désormais attaché à celui du grou­pe Vyv créé il y a tout juste un an.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 20 septembre 2019

ÉDITION DU 20 septembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Relance assistance à maîtrise d'ouvrage et étude stratégique multisectorielle relat...

Territoire de la Côte Ouest Communauté d'Agglomération

22 septembre

974 - TERRITOIRE DE LA COTE OUEST

Marché de recouvrement de créances des anciens locataires de l'OPH d'Aubervilliers.

Office Public de l'Habitat d'Aubervilliers

22 septembre

93 - AUBERVILLIERS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mutuelles : rentrée scolaire décisive pour la MGEN

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié