Pascal Mayer (Groupama Forêts Assurances) : « Assurer sa forêt, le premier acte de gestion durable »

Pascal Mayer (Groupama Forêts Assurances) : « Assurer sa forêt, le premier acte de gestion durable »
Pascal Mayer, directeur général de Groupama Forêts Assurances. © dr

Groupama Forêts Assurances, la mutuelle d’assurance des sylviculteurs installée à Bordeaux, a livré des résultats 2018 en hausse.

L’Argus de l’assurance : Quelle est l'activité de Groupama Forêts Assurances ?

Pascal Mayer : Groupama Forêts Assurances est le nouveau nom commercial de la mutuelle initiée par les sylviculteurs du Sud-Ouest en 1947. Créée sous le nom de Misso pendant les grands incendies landais de l’après-guerre pour encourager le retour des investissements en forêt, elle a désormais une vocation nationale et propose, en plus de la couverture incendie, une couverture tempête et responsabilité civile. Elle compte 2 500 sociétaires et son réassureur est Groupama.

En quoi les tempêtes de 1999 ont été un tournant ?

En décembre 1999, les tempêtes Lothar et Martin ont renversé 140 millions de mètres cubes de bois et coûté 65 M€ à la Misso, soit l’équivalent de cent ans de cotisations tempête. La poursuite de l’activité n’a été possible qu’au prix de la vente de nombreux actifs. Nous avons augmenté nos tarifs et diminué nos risques. Nous sommes passés de 600 000 hectares assurés à 200 000. C’est dans ce contexte qu’un premier concurrent, XLB Pacifica a tiré parti de notre relatif désengagement, puis un deuxième, Sylvassur. Groupama Forêts Assurances est le leader historique.

Chiffres

  • 1,657 M€ Les cotisations (1,502 M€ en 2017)
  • 1,035 M€ Le résultat net (214 000 € en 2017)
  • 246 133 ha Les surfaces assurées en dommages (+ 23 122 ha)
  • 311 M€ La valeur des bois et forêts assurés en incendie
  • 209 M€ La valeur des bois et forêts assurés en tempête

Quelle est votre situation économique ?

La tempête Klaus de 2009 a démontré la pertinence de notre modèle pourvu qu’il n’y ait pas une tempête « centennale » tous les dix ans, mais plutôt tous les vingt à trente ans. En 2018, l’activité d’assurance en dommages de Groupama Forêts Assurances, dont le ratio de solvabilité est proche de 700 %, a progressé de plus de 10 % aussi bien en termes de surface qu’en termes de cotisations [voir les chiffres ci-dessous]. Il faut dire que depuis 2017, l’État est censé ne plus intervenir en financement des reboisements en cas de nouvelle tempête, dans la mesure où ce risque est jugé assurable. Les assurances sont appelées à jouer ce rôle de relais économique.

Pourquoi est-ce si important pour un propriétaire forestier de se couvrir ?

Assurer sa forêt doit être considéré comme le premier acte de gestion durable. C’est se donner les moyens de reconstituer le peuplement forestier en cas de sinistre et de sécuriser la performance du placement patrimonial que constitue la forêt. Aujourd’hui, nous sommes dans une économie forestière qui marche. Le prix des bois est élevé, de même que le prix du sol forestier. Le coût de l’assurance est supportable économiquement.

C’est un marché de niche que vous dites porteur en France. Pour quelles raisons ?

Le risque augmente de plusieurs façons. Tout d’abord parce qu’il y a de plus en plus de bois sur pied. Les autres raisons sont liées aux bouleversements climatiques et à l’imbrication de plus en plus étroite entre les habitations et la forêt.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 septembre 2020

ÉDITION DU 18 septembre 2020 Je consulte

Emploi

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de gestion des paies des salariés de la Caisse d'assurance vieillesse d...

Caisse d'Assurance Vieillesse section professionnelle Pharmaciens

20 septembre

75 - CAVP

Assurance des risques statutaires.

Communauté de communes des Vallons du Lyonnais

20 septembre

69 - CC VALLONS DU LYONNAIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Pascal Mayer (Groupama Forêts Assurances) : « Assurer sa forêt, le premier acte de gestion durable »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié