Télétravail : pourquoi la Macif est épinglée par le ministère du Travail

Télétravail : pourquoi la Macif est épinglée par le ministère du Travail
© Laetitia DUARTE

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

La mutuelle d’assurance fait partie des mauvais élèves cités par la ministre Elisabeth Borne. Si elle a reçu des mises en demeure de l’inspection du travail concernant l’application du protocole sanitaire dans son réseau, ce phénomène, limité à plusieurs agences, semble depuis avoir été corrigé.

 

Le Crédit Agricole, les Caisses d’Epargne et la Macif : telles sont les entreprises pointées vendredi dernier par la ministre du Travail Elisabeth Borne, lors d’une réunion visant à faire le point sur l’application du télétravail dans les branches de la banque et de l’assurance. Si le monde de l’assurance apparaît finalement comme un bon élève, affichant un taux moyen de 71,2% des collaborateurs en distanciel, la Macif aurait quant à elle reçu des « mises en demeure » de l’inspection du travail a relevé la ministre, selon plusieurs sources concordantes présentes lors de cette réunion.

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 avril 2021

ÉDITION DU 23 avril 2021 Je consulte

Emploi

Cabinet DAUBRIAC ET LETRON

Gestionnaire Sinistres H/F

Postuler

Futur Associé H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Télétravail : pourquoi la Macif est épinglée par le ministère du Travail

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié