Philippe Donnet (Generali) : « Comment nous expérimentons la révolution de la mobilité » (Tribune)

Les véhicules sont amenés à être de plus en plus autonomes, connectés, électriques et partagés, devenant ainsi de véritables centres de données. Dans ce contexte, les défis à relever sont très nombreux pour les assureurs. Mais pas seulement. Selon Philippe Donnet, CEO du groupe Generali, il est en effet essentiel que ces derniers coopèrent avec les constructeurs, les éditeurs de logiciels et les régulateurs afin de mettre en place des procédures et des règles communes. 

Partager
Philippe Donnet (Generali) : « Comment nous expérimentons la révolution de la mobilité » (Tribune)

La mobilité connaît à l’heure actuelle la transformation la plus importante de son histoire. Il était temps. Plus d’un siècle après la création de la première production automobile, le monde moderne et développé est toujours extrêmement dépendant de ce moyen de transport alimenté au carburant fossile. Plus d’un million de personnes sont tuées chaque année sur les routes partout dans le monde, et dans plus de 90 % des cas, les décès ou blessures liés aux accidents de voiture sont attribuables à une erreur humaine.

Les experts estiment que l’encombrement de la circulation se traduit par une baisse de 2 à 5 % du PIB dans de nombreux pays. Par ailleurs, le transport est responsable de plus de 20 % des émissions de dioxyde de carbone à l’échelle mondiale. Une pression croissante pèse sur l’industrie de la mobilité afin que celle-ci évolue. Les innovations révolutionnaires qui mettront un terme à la plupart de ces problèmes et marqueront l’entrée dans une nouvelle ère de la mobilité sont communément appelées « mobilité ACES » : autonome, connectée, électrique et partagée.

Tandis que les véhicules autonomes et électriques produiront vraisemblablement un impact concret dans un avenir plus lointain, les voitures connectées et partagées sont bel et bien une réalité. Il est prévu que d’ici 2020, une certaine forme de connectivité soit intégrée à la quasi-totalité des nouveaux véhicules vendus dans le monde entier. Les voitures deviennent des centres de données. Il y a cinq ans déjà, une voiture haut de gamme avait environ sept fois plus de lignes de codes qu’un Boeing 787. D’autre part, selon les prévisions de certains observateurs, jusqu’à une voiture sur dix vendue en 2030 sera partagée.

Face à la généralisation de ces tendances, les défis à relever pour le secteur de l’assurance sont nombreux. Cela concerne, avant tout, la capacité des assureurs à s’adapter aux évolutions technologiques en développant ou en acquérant des compétences numériques. Il y a également le passage de l’assurance des particuliers à l’assurance des entreprises grâce au développement des services de covoiturage et le fait qu’avec l’aide à la conduite, la responsabilité est transférée du conducteur aux fabricants, soit au constructeur ou au concepteur de logiciel. Un autre exemple est l’évolution de l’assurance individuelle traditionnelle vers un système « à la demande », en raison de l’intérêt croissant des individus pour des solutions d’assurance par intermittence, activées uniquement lorsque les personnes conduisent.

« Nous lançons la toute première plateforme de mobilité numérique paneuropéenne »

Depuis maintenant de nombreuses années, Generali étudie ces phénomènes ainsi que les réponses potentielles pouvant être apportées par le secteur de l’assurance. En conséquence, nous lançons la toute première plateforme de mobilité numérique paneuropéenne. Nous avons commencé à tester la plateforme en Italie avec Generali Jeniot, une société de services et de gestion des données.

Dans le cadre de notre partenariat italien avec Fiat Chrysler Automobiles, d’ici la fin de l’année 2019, les données produites par les véhicules connectés des constructeurs Alfa Romeo et Jeep seront gérées par Jeniot pour fournir des services, tels qu’une assistance routière plus performante et efficace et des notifications de sécurité au conducteur ainsi que pour faciliter le traitement automatisé des sinistres et optimiser la détection de la fraude.

En Italie, un service d’autopartage est en train d’installer des boîtes noires qui permettent, grâce aux analyses de données de Jeniot, d’établir le profil des clients en fonction de leur mode de conduite, de promouvoir une conduite plus sûre à travers un coaching en temps réel, et qui donnent la possibilité au gestionnaire du parc automobile d’offrir des remises considérables aux conducteurs prudents. Alors que nous expérimentons la révolution de la mobilité, des questions légitimes et urgentes restent en suspens.

Qui est responsable des données générées par un véhicule ? Le fabricant, le propriétaire, l’assureur, quelqu’un d’autre ? En cas d’accident, à qui revient la responsabilité lorsque le véhicule impliqué est assisté par l’intelligence artificielle ? Il est essentiel que l’ensemble des parties prenantes, notamment les constructeurs automobiles, les développeurs de logiciels, les régulateurs et bien entendu, les assureurs, joignent leurs efforts afin d’apporter une réponse à ces questions et à beaucoup d’autres encore, afin de définir des procédures, des normes et des règles communes.

À travers ses plateformes traditionnelles, l’assurance franchit les premières étapes vers la définition d’une approche conjointe concernant l’automatisation, en particulier au niveau national. Néanmoins, un consensus grandissant se dégage autour de la nécessité de fournir un effort plus important, soutenu par les institutions, telles que l’Union européenne, pour étendre le débat, inclure d’autres industries et tirer des conclusions pratiques.

La mobilité autonome, connectée, électrique et partagée offre aux individus la perspective de voyager, de se déplacer, de faire circuler des biens et plus encore, en toute tranquillité. La coopération entre les assureurs, ou entre le domaine de l’assurance et les autres secteurs, est la clé pour faire de cette promesse une réalité.

Philippe Donnet, PDG du groupe Generali

SUR LE MÊME SUJET

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Planète CSCA

Président

Yves Pellicier, Maif 2022

Yves Pellicier, Maif 2022

Maif

Président

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

ARTICLES LES PLUS LUS