Réassurance : des renouvellements encourageants pour Scor

Réassurance : des renouvellements encourageants pour Scor

Le réassureur enregistre une croissance de près de 10% de ses primes, à l’occasion du renouvellement de ses traités en P&C (dommages et spécialités).

 

L’affaire qui l’oppose à Covéa depuis septembre dernier n’a pas eu de répercussion sur son activité. Scor vient, en effet, de passer la saison des renouvellements avec succès. Les primes de Scor Global P&C, sa division dédiée aux activités de réassurance dommages, ressortent en hausse de 9,7% sur un an, à taux de change constants, atteignant 3,2 Md€, lors des renouvellements du mois de janvier. Environ 64% des primes en P&C viennent ainsi d’être renouvelées.  Ces renouvellements sont « en ligne » avec les hypothèses de croissance annuelle prévues dans le plan stratégique de Scor pour la période 2016-2019, qui table sur une hausse annuelle comprise entre 5 et 8%.

Croissance aux Etats-Unis

Dans le détail, « cette croissance a été la plus forte aux États-Unis », fait savoir Scor. Bien que souhaitant accélérer outre-Atlantique, le réassureur s’est montré sélectif : « la priorité à la souscription a été maintenue et SCOR a ainsi refusé de participer à certains programmes, dont des traités proportionnels générant de volumes de primes potentiellement importants, lorsque leur profitabilité ou leur profil de risque ne rentrait pas dans ses critères d'acceptation ». La tarification ajustée des risques s’améliore globalement de 1,3% par rapport à janvier 2018. Scor a bénéficié notamment d’une amélioration des conditions de marché en réassurance et en assurance de spécialités aux Etats-Unis.

Rentabilité stable

« La rentabilité attendue est stable », précise Scor, « tant en termes de rentabilité technique (ratios de sinistralité et de commissions) que de retour sur capital ajusté des risques. » La sinistralité causée par les catastrophes naturelles, ou celles étant d’origine humaine, a été élevée en 2018. Outre les grands événements – ouragans Michael et Florence aux Etats-Unis, deux typhons au Japon, et deux épisodes de feux de forêt en Californie - le marché a aussi subi un grand nombre de sinistres d'événements naturels plus petits mais néanmoins significatifs dans de nombreuses zones à travers le monde. « Ce profil inhabituel de la sinistralité en catastrophes naturelles, constitué d'un nombre anormalement élevé de sinistres de sévérité moyenne à forte, a toutefois toujours été bien pris en compte par le système d'Enterprise Risk Management de SCOR ; il reste dans l'enveloppe d'appétence au risque du Groupe et doit être considéré comme un aléa dont l'impact reste au niveau des résultats annuels ». Le ratio combiné de Scor Global P&C devrait donc rester inférieur à 100% cette année.

« La dynamique » devrait encore « s’améliorer » aux prochains renouvellements des mois d’avril, juin et juillet, car « la plupart des contrats qui ont été impactés par les catastrophes naturelles ou d’origines humaines du deuxième semestre 2018 va être renégociée à ces échéances », anticipe Scor.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Réassurance : des renouvellements encourageants pour Scor

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié