Rémunérations : après la polémique sur son président, la Macif fait un geste pour ses salariés

Rémunérations : après la polémique sur son président, la Macif fait un geste pour ses salariés
Darri/Macif

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

1700 salariés de la Macif ont fait grève lundi, à la suite de révélations sur l’augmentation du président Alain Montarant. Des revendications qui ont chamboulé la négociation annuelle obligatoire entre les syndicats et la direction.

 

L’apaisement, enfin ? Pas si sûr. A la suite du mouvement de grève suivi lundi dernier par 17% de ses effectifs, le groupe Macif a consenti à quelques largesses dans le cadre de sa négociation annuelle obligatoire (NAO) avec les organisations syndicales représentatives du personnel. Jusqu’ici, le mutualiste ne promettait aucune augmentation générale à ses salariés, tandis que son président Alain Montarant s’était vu octroyer une augmentation de 62,5% lors du dernier conseil d’administration de la SGAM en décembre. De quoi mettre le feu aux [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Rémunérations : après la polémique sur son président, la Macif fait un geste pour ses salariés

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié