[DOSSIER] Résultats semestriels 2019 : les premières tendances [...] 12/16

Résultats semestriels : SCOR conclut avec succès son plan stratégique

Résultats semestriels : SCOR conclut avec succès son plan stratégique

Le réassureur, qui affiche un résultat net en hausse de 9,2% au premier semestre 2019, présentera son prochain plan stratégique en septembre.

Objectifs atteints pour SCOR. Le réassureur se félicite des « bonnes performances » enregistrées sur les six premiers mois de l’année 2019, en ligne avec les indicateurs cibles de son plan stratégique « Vision in Action », qui s’est achevé au 30 juin 2019. Son résultat net ressort à 286 M€ pour le premier semestre 2019, en hausse de 9,2 % sur un an. Le rendement annualisé des capitaux propres (ROE) atteint 9,8%, soit 908 points de base au-dessus du taux sans risque, dépassant l’objectif de rentabilité fixé dans le plan stratégique.

Incertitudes réglementaires et financières

« Les trois moteurs du groupe – la réassurance dommages, la réassurance vie et la gestion d’actifs – fonctionnent de manière satisfaisante », commente le PDG de SCOR Denis Kessler. Et ce, malgré des « vents contraires » : un environnement de taux bas, mais aussi des incertitudes réglementaires et géopolitiques telles que la réforme fiscale américaine et le Brexit qui ont « généré des coûts de gestion importants », souligne Denis Kessler. En prévision du Brexit, Scor a, en effet, dû créer une deuxième société de réassurance dommages de spécialités sur le continent européen, à Paris, afin de continuer à servir ses clients britanniques.

Le prochain plan stratégique, qui sera présenté début septembre et s'intitulera "Quantum leap" ("saut quantique"), visera à adapter la conduite de l’activité à cet environnement « de plus en plus stochastique », explique Denis Kessler. « Outre les incertitudes propres à notre métier, nous faisons face à un environnement de plus en plus incertain, sur le plan financier et réglementaire », ajoute-t-il. 2020 sera notamment marquée par la révision de la directive européenne Solvabilité 2 qui régit le cadre prudentiel de la (ré)assurance. Ce nouveau plan ne comportera pas toutefois « de changements fondamentaux », promet-il, « Scor favorise la cohérence ».

Croissance en dommages

Sur les six premiers mois de l’année, le réassureur – qui occupait le cinquième rang mondial dans le dernier classement 2018 – a vu son chiffre d’affaires progresser de 6,3% à taux de change courants (+2,6 % à taux de change constants), atteignant 8 Md€. La croissance est particulièrement marquée en P&C (dommages et responsabilité) : les primes brutes émises progressent de 13,9 % à taux de change courants (+10,4 % à taux de change constants), grâce au dynamisme des derniers renouvellements. « Cette croissance devrait se normaliser au second semestre 2019 et rejoindre le haut de la fourchette de croissance prévue par le plan, qui a été révisée en 2018 à 5% - 8 % », prévient le réassureur.

Le ratio combiné (qui mesure la rentabilité technique) s’établit à 93,7% au 30 juin 2019, soit 2,3 points de plus que l’année passée, le réassureur ayant notamment pâti au premier trimestre 2019 de la revalorisation du coût des typhons Jebi et Trami survenus au Japon à la fin de l’année 2018. Au deuxième trimestre, la sinistralité cat’ a été marquée par des tornades et un cyclone aux États-Unis ainsi que des inondations au Brésil et une tempête en Europe. « Normalisé » - c’est-à-dire en fixant le ratio cat’ à 7% tel que le prévoyait le budget annuel – le ratio combiné s’établit à 95,5%, dans la fourchette prévue par le plan stratégique.

Redressement tarifaire

Les derniers renouvellements ont confirmé le redressement tarifaire observé depuis le début de l’année, avec une hausse des tarifs de 1,7 % en juin et de 3,8 % en juillet. Une amélioration tarifaire qui provient essentiellement des Etats-Unis où «les grands leaders du marché réduisent leurs capacités, tout en augmentant leurs prix. On observe une croissance à deux chiffres dans la plupart des branches, pour celles qui ont été affectées en 2018 les hausses tarifaires peuvent atteindre 15 à 20% », explique Jean-Paul Conoscente, directeur général de SCOR Global P&C.  « Nous attendions depuis trois ans que le cycle s’inverse en réassurance dommages et le retournement de marché s’est enfin produit en 2019. Nous entrons dans une nouvelle ère », se réjouit Denis Kessler. «La hausse des taux dépasse enfin l’inflation de coût, l’environnement tarifaire devient positif. Nous abordons 2020 de manière optimiste », ajoute Jean-Paul Conoscente.

ralentissement en réassurance vie

En réassurance vie, en revanche, la croissance marque le pas. Les primes affichent une augmentation de 1,2 % à taux de change courants et un recul de 2,6 % à taux de change constants. Une baisse qui s’explique principalement par « le renouvellement de certains contrats de solutions financières en tant que contrats comptabilisés sous forme de commissions (plutôt que sous forme de primes) au premier semestre 2019. Sans la requalification de ces contrats, les primes brutes émises de la division vie progresseraient de 7,9 % à taux de change courants (+3,8 % à taux de change constants) », explique le réassureur.

Le ratio de solvabilité du groupe au 30 juin 2019 s’élève à 212 %, dans la partie haute de la zone optimale de solvabilité de 185 % - 220 % définie dans son plan « Vision in Action ». Il s’affiche toutefois en baisse de 7 points par rapport au 30 mars 2019, en raison « des taux d’intérêt bas », explique Denis Kessler.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 15 novembre 2019

ÉDITION DU 15 novembre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Développeur Angular JS (F/H)

Postuler

KAPIA RGI

Développeur Oracle PL / SQL (F/H)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Résultats semestriels : SCOR conclut avec succès son plan stratégique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié