Routes à 80 km/h : la mesure sauvée par Macron

Routes à 80 km/h : la mesure sauvée par Macron

Après quatre semaines de mobilisation des gilets jaunes et à l’issue de la réunion avec les partenaires sociaux, Emmanuel Macron est intervenu ce lundi 10 décembre à 20h. Un temps évoquée dans les discussions, la suppression de la limitation à 80 km/h a finalement été écartée des annonces de l'exécutif. 

L'allocution du président de la République était attendue par les gilets jaunes après quatre semaines de conflit marqué par d'importants dégâts matériels. Lors de son allocution d'une douzaine de minutes, Emmanuel Macron a décrété un "état d'urgence économique et sociale" en annonçant quatre mesures immédiates censées améliorer le pouvoir d'achat :

  • Une augmentation du Smic de 100 € par mois à partir de janvier 2019 : cette hausse ne serait pas supportée par les employeurs mais par l'Etat.
  • Une défiscalisation des heures supplémentaires dès janvier 2019 : il s'agit d'une exonération des cotisations sociales associée à une défiscalisation.
  • Une prime exceptionnelle de fin d'année : le chef de l'Etat a demandé "à tous les employeurs qui le peuvent' de "verser une prime de fin d'année" à leurs salariés. Cette prime ne sera ni imposable ni assujettie aux cotisations sociales.
  • La hausse de la CSG annulée pour les retraités percevant moins de 2000 € de pensions par mois.

La limitation de vitesse à 80 km/h sauvée

D'autres dispositions avaient été envisagées au cours des échanges de la journée pour apaiser la colère des gilets jaunes. L'une d'elles concernait notamment la suppression de la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes du réseau secondaire, en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Cette mesure controversée avait suscité une crispation des automobilistes français lors de sa mise en place. Selon nos informations, le président de la République aurait finalement décidé de la sauver dans ses discussions avec Matignon.

La mesure semblait même sur la sellette depuis plusieurs jours. Vendredi 7 décembre, Emmanuel Macron aurait reconnu devant plusieurs élus des Yvelines qu’il s’agissait « d’une connerie ». Selon Le Parisien, l'association 40 Millions d'automobilistes a envoyé « une lettre ouverte à l'Elysée pour demander au président de renoncer à cette 'mesure symbolique du déracinement avec les Français ». Selon elle, cette mesure a été « le premier marqueur incontestable de rupture » avec les Français.

>> A Lire : 76% des Français contre la limitation à 80 km/h

Une mesure de prévention routière mal perçue

L'abaissement de la vitesse sur les routes secondaires avait été décidé par le Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018. Cette mesure de rupture a été prise après deux années de hausse de la mortalité routière suivies de deux autres années de stagnation.

Selon la Sécurité routière, cette mesure devait permettre de sauver chaque année plus de 300 vies, alors que les voies concernées concentrent 55% de la mortalité routière. Mais elle est très contestée par les automobilistes et les sénateurs. Le président de la République avait promis un bilan des effets de cette mesure dans deux ans.

Un coût d'installation de plusieurs millions d’euros

Pour rappel, le coût pour la mise en place de cette mesure n’était pas neutre pour la collectivité. Au total, selon le recensement effectué à ce jour par les autorités détentrices du pouvoir de police de la circulation, 11 000 panneaux de signalisation seront modifiés sur tout le territoire. Le coût du changement de tous ces panneaux de signalisation est estimé entre 6 et 12 millions d'euros. Comme annoncé, l'État remboursera aux collectivités les travaux entrepris.

Selon la volonté du gouvernement exprimée lors du Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier dernier, l'éventuel surplus des amendes perçues par l'État liées à l'abaissement de la vitesse à 80 km/h, devait être affecté à un fonds d'investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales spécialisées dans la prise en charge des accidentés de la route.

Emploi

InterEurope AG European Law Service

Gestionnaire Sinistre H/F

Postuler

AON

Directeur de Clientèle Affinitaire (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Cyber Risks.

EDF SA chez EDF Assurances

17 janvier

92 - EDF SA

Recouvrement à l'amiable et judiciaire des dettes des locataires partis

Kremlin-Bicêtre Habitat

17 janvier

94 - KREMLIN BICETRE HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Routes à 80 km/h : la mesure sauvée par Macron

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié