Scor : le fonds CIAM demande la révocation de Denis Kessler du poste de président

Scor : le fonds CIAM demande la révocation de Denis Kessler du poste de président
Nathalie Oundj

L’actionnaire activiste a déposé une résolution afin de demander la dissociation des fonctions de président et de directeur général lors la prochaine assemblée générale du réassureur.

 

CIAM ne désarme pas. Le fonds d’investissement activiste, entré au capital de Scor en septembre dernier, s’était déjà fendu d’une lettre au PDG du réassureur, Denis Kessler, afin de critiquer son rejet de l’offre de rachat de Covéa. Cette fois, l’activiste s’attaque à la gouvernance de Scor et demande la révocation de Denis Kessler en tant qu’administrateur et président du groupe.

CIAM a déposé, en ce sens, une résolution en vue de la prochaine assemblée générale de Scor qui se tiendra le 26 avril. « CIAM demande la révocation de Denis Kessler en tant d'administrateur du conseil d'administration de SCOR ; il s'agit du seul moyen en droit français de faire en sorte que M. Kessler se sépare des rôles de président et de directeur général. En se retirant du conseil, il resterait directeur général, sans poste au conseil », précise CIAM.

Pas de successeur déclaré

Âgé de 67 ans, Denis Kessler, dont le mandat doit s’achever en 2021, n’a jamais annoncé publiquement de plan de succession, ce qui constitue un motif d’inquiétude pour certains actionnaires, dont CIAM se fait écho. « J’ai un mandat qui s’achève dans deux ans en avril 2021, je fais en sorte de le poursuivre. La succession relève de la responsabilité du conseil d’administration et de son comité des nominations, présidé par Augustin de Romanet. Elle sera annoncée en temps et en heure. Les successions se passent toujours de manière normale chez Scor, sans traumatismes », a affirmé Denis Kessler lors de la présentation des résultats du groupe.

Manque d'indépendance des administrateurs

CIAM demande, par ailleurs, dans une autre résolution, de révoquer Augustin de Romanet, aujourd’hui administrateur référent de Scor en raison de sa « relation historique avec Denis Kessler qui vient mettre en doute sa véritable indépendance ». Et de critiquer le manque d’indépendance du conseil d’administration qui « a été mis en évidence par le traitement de l’offre d’achat de Covéa : aucun comité n’a été mis en place pour évaluer la candidature ». CIAM considère d’ailleurs que seuls 4 des 12 administrateurs de Scor sont « réellement indépendants : Vanessa Marquette, Bruno Pfister, Kory Sorenson et Zhen Wang ». Rappelons que les autres membres du conseil d’administration de Scor sont : Marguerite Bérard, responsable des réseaux France et membre du comité exécutif de BNP Paribas, Vincent Foucart, directeur général adjoint de SCOR Global P&C Partners et administrateur représentant les salariés, Jean-Marc Raby, directeur général de Macif, Thomas Saunier, directeur général de Malakoff Médéric et Claude Tendil, président du conseil d’administration de Generali IARD (et ancien PDG de Generali France).

>>> Lire aussi : Scor et les mutualistes, des liaisons dangereuses <<<

Pour remplacer Denis Kessler au poste de président, « CIAM recommande de nommer l’un des administrateurs indépendants existants au poste de président. Le fonds estime que Kory Sorenson (ndlr : de nationalité britannique) ou Bruno Pfister (ndlr : de nationalité suisse) sont hautement qualifiés pour diriger le conseil d’administration de Scor. Par ailleurs, un président au profil international serait bien placé pour diriger SCOR dont 62% des activités se situent hors d'Europe ».

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture de titres restaurant et de chèques cadeaux

CCM de la Gascogne Toulousaine

17 septembre

32 - CC DE LA GASCOGNE TOULOUSAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Scor : le fonds CIAM demande la révocation de Denis Kessler du poste de président

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié