Scor vs Covéa : Thierry Derez se défend contre «un torrent d’ignominie»

Scor vs Covéa : Thierry Derez se défend contre «un torrent d’ignominie»
Laetitia Duarte

Le PDG de Covéa, poursuivi au pénal par le réassureur Scor, a répondu, point par point, sur les accusations dont il fait l’objet, dans le journal Le Monde.

« Un torrent d’ignominie, de boue et d’allégations ». C’est en ces termes que Thierry Derez, le PDG de Covéa, poursuivi au pénal par Scor, a qualifié, dans le journal Le Monde, les accusations dont il fait l’objet. Sa citation devant le tribunal correctionnel de Paris a fait la lumière sur l’argumentaire judiciaire du réassureur dirigé par Denis Kessler : ce dernier l’accuse d’avoir utilisé sa position d’administrateur à titre personnel de Scor afin de servir son projet d’OPA. Un projet baptisé « Abbaye » que Thierry Derez aurait mis en place dès avril 2018. Il aurait ainsi tenté de court-circuiter un possible rapprochement de Scor avec le bermudien Partner Re, une option tenue secrète sous le nom de « Projet Parfum ».

Des accusations que rejette en bloc Thierry Derez, se disant prêt à répliquer en justice. « Nos conseils étudient le dossier », a-t-il déclaré au Monde ce week-end. En attendant, le PDG de Covéa peaufine sa défense médiatique.

Administrateur représentant Covéa

Tout d’abord, Thierry Derez affirme qu’il n’était plus administrateur à titre indépendant de Scor depuis 2016, date à laquelle Covéa a franchi la barre des 5% du capital du réassureur. « J’ai proposé de ne pas rester au conseil d’administration, mais celui-ci a souhaité que je conserve mon mandat au moment où Covéa renforçait son poids dans Scor », affirme-t-il au Monde.

Il affirme encore que Denis Kessler était au courant de ses velléités de rapprochement avec Scor depuis avril 2012. « C’est donc en connaissance de cause de nos projets stratégiques qu’un an plus tard, j’ai été élu au conseil de Scor », explique Thierry Derez. D’ailleurs, son projet étant « amical » et non « hostile », le PDG de Covéa estime ne pas être en situation de conflit d’intérêt.

Scor en danger de "prédation"

Thierry Derez précise, par ailleurs, que le « projet Abbaye », qui visait à trouver des relais de croissance dans la réassurance, ne visait « pas spécifiquement Scor ». Mais le PDG de Covéa ayant eu connaissance dès juin 2018 de possibles opérations de mariage entre Scor et d’autres partenaires, « nous avons pensé qu’il y avait un risque de prédation sur Scor. »

Thierry Derez n’aurait donc pas cherché à « tuer le Projet Parfum », comme l’écrit dans un courriel l’un de ses conseils Crédit Suisse. « Ce qui a accéléré la remise de notre proposition, c’est un mouvement complètement inhabituel sur le titre Scor en Bourse, en plein cœur du mois d’août, avec de gros volumes échangés et une hausse du cours de plus de 5 %, le tout sur fond de rumeurs. Nous avons décidé qu’il fallait entrer en discussions avec Scor », se défend-il. Thierry Derez affirme encore n’avoir subtilisé aucun document confidentiel sur le rapprochement entre Scor et Partner Re. Le procès-verbal de la réunion du comité stratégique de Scor, adressé par l’assistante du PDG de Covéa à sa banque Barclays, « a été rédigé par Scor pour répondre à notre proposition », justifie-t-il.

"Plus d'espoir de convaincre Denis Kessler"

Enfin, Thierry Derez a renoncé à son projet de prise de contrôle de Scor, car « il n’y avait plus aucun espoir de convaincre Denis Kessler de mener une opération amicale », explique-t-il. C’est par un communiqué envoyé à la presse la semaine dernière pendant les heures de cotation, que Covéa a annoncé l’abandon de ce projet. Pourquoi l'avoir publié alors que les marchés étaient ouverts ? « Aucune loi n’interdit de donner une information lorsque la Bourse est ouverte », se défend Thierry Derez, ajoutant que l’information étant sensible, il fallait la « divulguer le plus rapidement possible ».

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances prévoyance

Mistral Habitat OPH du Vaucluse

24 juillet

84 - MISTRAL HABITAT

Marché de prestations de services d'assurance pour le CCAS

Ville de St Saulve

24 juillet

59 - ST SAULVE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Scor vs Covéa : Thierry Derez se défend contre «un torrent d’ignominie»

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié