Réseaux de soins : opticiens et audioprothésistes dans l'attentisme

Réseaux de soins : opticiens et audioprothésistes dans l'attentisme
© D.R.

Le devenir des réseaux dépendra aussi de l'adhésion des professionnels de santé. Mais ils attendent d'avoir toutes les cartes en main pour se positionner.

Il suffit de jeter un coup d'œil aux vitrines de moult opticiens, où fleurissent les autocollants signalant leur adhésion aux différentes plate-formes, pour s'en convaincre: pour la grande majorité de cette profession, les réseaux sont devenus un passage obligé. L'impact de la réforme du reste à charge zéro (RAC 0) sur leur activité est donc une question cruciale.

Appels d'offres

« La question est de savoir si les réseaux vont continuer à drainer un flux de clients », s'interroge Yves Guénin, secrétaire général d'Optic 2000. Une enseigne pionnière en matière de partenariat avec les Ocam : selon les chiffres d'Yves Guénin, 45 % des clients auraient déjà moins de 50 € de reste à charge et 16 % aucun. Alors que la plupart des plateformes s'apprêtent à relancer des appels d'offres pour renouveler leurs réseaux en perspective de la mise en œuvre de la réforme, c'est l'attentisme qui domine. « Il est difficile de se positionner tant que les appels d'offres ne sont pas sortis », remarque Yves Guénin.

Même interrogations au Rassemblement des opticiens de France (ROF), un syndicat signataire des accords sur le RAC 0 en juin dernier, lors du congrès de la Mutualité française (FNMF). « Nous sommes un peu surpris, au moment où les opérateurs envisagent de renouveler leurs réseaux, qu'ils n'aient pas ouvert de discussion avec nous sur la manière dont ils imaginent les construire », déclare André Balbi, son président.

Car pour les opticiens, il y a d'autres sujets à mettre sur la table, au-delà des questions tarifaires qui constituent le nerf de la guerre pour les réseaux. Le tiers payant est l'un d'eux: au ROF, on juge « inacceptable qu'il r este des Ocam qui ne pratiquent le tiers payant qu'a u sein du réseau ». Autre sujet ultrasensible, le remboursement différencié. Yves Guénin souhaite « un encadrement de la différence », tandis qu'André Balbi estime que « les remboursements différenciés avec un écart de 1 à 3 constituent une distorsion de concurrence ». Les opticiens n'entendent pas non plus laisser aux réseaux le monopole du contrôle qualité et de la lutte contre la fraude. « C'est un chiffon rouge. Nous avons créé un groupe de travail pour éliminer les fraudeurs et nous menons des actions en justice », précise André Balbi. Même son de cloche chez les audioprothésistes, qui dénoncent le fait que certains réseaux retiennent comme critères de qualité la présence d'un accès Wifi ainsi que de boissons chaudes et froides dans la salle d'attente. Critique par rapport à la« complexité » des réseaux, Luis Godinho, président du Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf), souhaite aujourd'hui «une contractualisation collective directe entre les complémentaires santé et les audioprothésistes via un cadre national préalablement négocié et élaboré avec les syndicats du secteur ».

Une opposition toujours farouche

Les professionnels de santé restent exposés à un risque politique, comme l'ont montré les débats de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019 à l'automne dernier. Lors de l'examen des dispositions concernant le RAC 0, des sénateurs LR avaient déposé un amendement surtaxant les contrats de complémentaire santé pratiquant le remboursement différencié.

Une incitation pécuniaire sans laquelle les réseaux perdraient leur attrait pour les assurés et risqueraient devoir leur fréquentation chuter…Votée au Sénat, cette disposition n'a pas été retenue par les députés. Mais cette péripétie démontre qu'une partie de la classe politique reste opposée aux réseaux… et sensible aux arguments des professionnels de santé.

 

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 04 décembre 2020

ÉDITION DU 04 décembre 2020 Je consulte

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Rénovation du hall d'accueil de l'IUT

Université de Rennes 1

01 décembre

35 - Rennes

Souscription de contrat Dommages Ouvrage et Tous Risques Chantiers pour les besoins...

Etablissement Public Paris-Saclay

01 décembre

91 - ORSAY

Souscription d'un contrat d'assurance complémentaire santé pour le personnel de sta...

Vannes Golfe Habitat

01 décembre

56 - VANNES GOLFE HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Réseaux de soins : opticiens et audioprothésistes dans l'attentisme

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié