Télétravail et garde d’enfants : confusion dans le monde de l’assurance

Télétravail et garde d’enfants : confusion dans le monde de l’assurance
= © DR

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

La fermeture des écoles pose la question des arrêts de travail pour garde d’enfants. Pour une question d’image, les assureurs ont d'abord décidé de ne pas recourir au chômage partiel. Chaque entreprise s’adapte comme elle peut… ce qui génère parfois de fortes tensions.

 

Confinement bis repetita… ou presque. La fermeture des écoles imposée par le gouvernement repose la question de l’accompagnement des salariés contraints de garder leurs enfants à domicile. Contrairement au premier confinement en mars 2020, ces derniers ne sont pas pris en charge au titre des arrêts de travail Covid. Pour les salariés dont le travail ne peut être effectué à distance, la règle instaurée pour ce nouveau confinement est le chômage partiel pris en charge par l’Etat, avec un reste à charge zéro pour l’employeur.

En revanche, pour les salariés dont le travail peut être effectué à distance mais qui ont des enfants en bas âge à domicile, la règle semble plus floue. Après l’allocution du président Macron, le ministère du Travail a tout de même précisé que ces salariés en télétravail avec des enfants « non autonomes » (moins de 16 ans ou handicapés), ne disposant pas de mode de garde, pourraient bénéficier de l’activité partielle s’ils en font la demande à leur employeur (et si l’autre parent n’en bénéficie pas). Avant de renvoyer au cas par cas et à la discussion, en entreprises, avec les managers.

Pour les assureurs qui avaient, de prime abord, décidé collectivement de ne pas recourir au dispositif public d’activité partielle, la mise en place de solutions d’accompagnement pour les parents en télétravail vire à la grande confusion, chacun adoptant une politique de ressources humaines différenciée. Et, dans certains cas, celle-ci crée des tensions ou une incompréhension de la part des salariés.

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 14 mai 2021

ÉDITION DU 14 mai 2021 Je consulte

Emploi

ODYSSEY RE

Adjoint(e) de Souscription F/H

Postuler

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance Senior H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances responsabilité civile, décennale du SIEP du Santerre.

SIEP du Santerre

14 mai

80 - SIEP DU SANTERRE

Prestations de services juridiques.

Ville d'Emerainville

14 mai

77 - EMERAINVILLE

Accompagnement à la création d'une structure d'attractivité territoriale : étude dé...

Communauté Urbaine Grand Besançon Metropole

14 mai

25 - GRAND BESANCON METROPOLE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Télétravail et garde d’enfants : confusion dans le monde de l’assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié