Coronavirus : les agents généraux s'organisent

Coronavirus : les agents généraux s'organisent
Après concertation avec les différentes instances, les agents généraux ont fermé physiquement leur agence. Désormais, ils doivent s'organiser pour continuer à accompagner leurs clients. © Laetitia Duarte

Alors qu’ils sont appelés à fermer physiquement leurs agences par les assureurs, fédérations et syndicats, les agents généraux s’organisent. Objectif : continuer à accompagner leurs clients.

 

Lundi 16 mars à 20h, le président de la République a annoncé un confinement des plus stricts pour la France. Depuis cette date, les agents généraux tentent de s’organiser au mieux. Ces derniers, bien qu’ils puissent « continuer à recevoir du public » selon un arrêté du gouvernement du 15 mars 2020, ont décidé unanimement, de fermer leur agence à la clientèle et de prévoir un accueil distanciel.

Place au télétravail 

« Je suis resté à l’agence, mais nous avons fermé. Nous allons travailler en back-office, en télétravail », explique un agent général Axa de la région Grand Est. « Nous avons suffisamment d’outils entre les mains pour traiter les problématiques, que ce soit par les mails ou les plateformes ». Pour se faire épauler, l’agent Axa peut compter sur le télétravail de ses collaborateurs. « J’essaie de leur faire faire un roulement des tâches » confie-t-il.

C’est également le cas pour Fabien Giraud, agent général MMA ayant démarré son activité en janvier. Tous ses collaborateurs, au nombre de 13, sont assignés à résidence. « C’est ce qu’il y avait de plus responsable à faire au niveau sanitaire. » Comme son confrère d’Axa, l’agent MMA a fait le choix d’être présent physiquement à l’agence afin d’assurer la continuité, il a mobilisé trois de ses cadres « en les équipant d’un PC portable avec accès à l’agence afin qu’ils puissent travailler de chez eux et avec un renvoi de téléphone vers leurs portables pro » souligne-t-il.

La question du chômage partiel

Que ce soit auprès des syndicats ou de leur expert-comptable, beaucoup d’agents généraux se questionnent sur la possibilité de mettre en chômage partiel certains de leurs collaborateurs. « Un décret sera pris dans les tous prochains jours pour réformer le dispositif d’activité partielle, afin de couvrir 100% des indemnisations versées aux salariés par les entreprises, dans la limite de 4,5 SMIC » informe agéa, la fédération nationale des syndicats d’agents généraux sur son site.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 27 novembre 2020

ÉDITION DU 27 novembre 2020 Je consulte

Emploi

Aubéane Mutuelle de France

Responsable Contrôle Interne, Gestion des Risques et Conformité (H/F)

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché des assurances communales.

Ville de Treffiagat

29 novembre

29 - TREFFIAGAT

Amo Dans Le Cadre Du Choix Du Mode De Gestion Du Service De L'Alimentation En Eau P...

Métropole Toulon Provence Méditerranée

29 novembre

83 - METROPOLE TOULON PROVENCE MEDITERRANEE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Coronavirus : les agents généraux s'organisent

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié