Coronavirus : les courtiers ont anticipé le télétravail

Coronavirus : les courtiers ont anticipé le télétravail
Face à la crise sanitaire, la plupart des courtiers ont opté pour le télétravail pour assurer la sécurité de leurs salariés © DR

Alors qu’ils ne font pas partie des entreprises soumises à l’obligation de fermetures annoncées la semaine dernière, la plupart des cabinets de courtage en assurance ont décidé de faire télétravailler leurs collaborateurs par mesure de sécurité.

Les courtiers en assurance sont souvent montrés du doigt pour leur manque d’innovation et de flexibilité. Ces accusations n’auront jamais été aussi fausses que pour la crise sanitaire que nous traversons.

En effet, un grand nombre de cabinets de courtage avaient anticipé les mesures de confinement du gouvernement. « Le cabinet est ouvert, mais il est fermé au public. Nous avions commencé le télétravail des collaborateurs quatre jours avant l’annonce du confinement par Emmanuel Macron. Cela me semblait évident tant pour la sécurité de mes collaborateurs que pour celle de mes clients » indique Bernard Albenois président directeur général d’Auxilia Courtage.

La sécurité des collaborateurs

A l’instar du membre du comité directeur Planète CSCA Méditerranée, le courtier CPMS avait également décidé de prendre les devants et d’équiper ses 200 collaborateurs en matériel informatique pour qu’ils puissent télétravailler. « Nous avons décliné le plan d’action en trois phases et nous avions commencé à équiper tous les sites début mars. Face à la situation nous avons dû accélérer notre plan d’équipement. Nous avons demandé à nos collaborateurs qui faisaient déjà du télétravail et à ceux qui ont des problèmes de santé de passer au télétravail à 100% dès la fin de la première semaine de mars» raconte Eric Dana président de CPMS. Il ajoute « dans le même temps nous avons continué d’équiper le reste des collaborateurs. Lundi dernier nous avons demandé aux quelques collaborateurs qui n’avaient encore pu être équipés de récupérer leurs unités centrales et de ne pas revenir le lendemain, la configuration de nos outils métier a été faite à distance [...] permettant aujourd’hui une réelle continuité d’activité », se félicite le dirigeant.

A lire :Coronavirus : tensions sur le télétravail dans les mutuelles d’assurance 

Dématérialiser les échanges

De son côté Patrick Ginet, président directeur général d’Antinéa courtage abonde, lui aussi, dans ce sens, « nous avons fermé nos centres de gestion de Beligneux, Clermont, Grenoble et Chaniers et avons placé 95% de nos effectifs en télétravail. Le reste de nos collaborateurs étant en arrêt de travail ou en confinement. »

Pour l’ensemble des cabinets de courtage sollicités, l’organisation est la même : « les collaborateurs ont accès à nos serveurs via des ordinateurs portables et prennent la main sur leur téléphone de bureau » explique Olivier Cardosi co-gérant du courtier ACCS. Par ailleurs, comme Antinéa, la plupart des courtiers ont demandé à leurs clients et partenaires de « communiquer avec nous essentiellement par mail afin de pouvoir distribuer les taches de façon électronique. Les demandes sont traitées au jour le jour tout comme les sinistres», indique Patrick Ginet.

Par ailleurs, comme le précise Jean-Paul Babey, le courrier papier est un vrai casse-tête pour l’organisation des courtiers qui se voient obligés de mobiliser des collaborateurs pour se charger de la numérisation des documents ainsi que de la réception et des envois des courriers recommandés. « Nous avons sollicités nos collaborateurs et avons choisi de mettre d’astreinte ceux qui pouvaient soit se déplacer à pied soit en voiture et qui évidemment n’avaient pas de soucis de santé », indique la dirigeante d’un cabinet d’une plateforme de courtage d’assurance-vie. De son côté, Bernard Albenois a organisé une rotation parmi ses collaborateurs pour assurer « la permanence au bureau, notamment pour faire les démarches qui doivent se faire par courrier postal. »

A lire : Coronavirus : Planète CSCA augmente la pression sur les assureurs

Rythmer les journées des collaborateurs

Par ailleurs, ce n'est pas parce que les collaborateurs travaillent depuis leur domicile qu'il faut les laisser livrés à eux-même, au contraire, les dirigeants ont conscience de la nécessité de rythmer les journées des collaborateurs et surtout du besoin d'encadrement de ces dernier. «Nous organisons une réunion de surveillance pour faire le point tous les matins et avons quand même dû mettre en place une équipe d’astreinte pour relever le courrier», détaille Jean-Paul Babey, directeur général d’Alptis. Ainsi, les différentes équipes organisent une à plusieurs réunions en télé ou vidéo-conférences par jour. «Un certain nombre de nos collaborateurs sont jeunes et célibataires, il est important que nous fassions des réunions pour rythmer leurs journées d'une part mais également pour assurer un lien social. Le confinement seul peut être oppressant, les réunions sont l'occasion d'entendre de nouvelles voix et d'échanger avec d'autres personnes. C'est très important pour le bien être psychologique de nos collaborateurs» précise la gérante d'une plateforme de courtage.

Planète CSCA accompagne la mise en place du télétravail

Enfin pour aider les courtiers qui n’auraient pas encore fini le passage de leurs collaborateurs au télétravail ou bien qui découvrent cette nouvelle organisation de travail, le syndicat patronal Planète CSCA a mis en place des recommandations accessibles sur leur site (ici). «Dans ce contexte sanitaire exceptionnel, vous pouvez, en tant qu’employeur, imposer le télétravail à vos salariés. Comme l’a confirmé le Ministère du Travail, le risque épidémique peut justifier le recours au télétravail sans l’accord du salarié. » explique Planète CSCA (ici). « La mise en œuvre du télétravail dans ce cadre ne nécessite aucun formalisme particulier. Vous devez être en mesure de fournir l’équipement nécessaire à vos salariés. Cet équipement doit en tout état de cause être sécurisé», précise le syndicat patronal.  Et de conclure « en l’absence de charte unilatérale ou d’accord collectif d’entreprise sur le sujet, nous vous invitons, dans le cadre de la mise en place - urgente- du télétravail, à veiller à assurer au mieux : la protection des données personnelles de vos clients, le droit à la déconnexion de vos salariés. »

La mise en place généralisée du télétravail pour les courtiers est un vrai défi pour les dirigeants mais surtout pour les directions des ressources humaines et les services informatiques. Qui ont dû mettre en place, ensemble, une nouvelle organisation de travail pour l’ensemble des collaborateurs en 15 jours pour les plus prévenants et moins d’une 48 heures pour les autres.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 02 octobre 2020

ÉDITION DU 02 octobre 2020 Je consulte

Emploi

Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS)

Expert Engins de chantier (H/F)

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de service d'assurances (5 lots)

Val d'Oise Habitat

01 octobre

95 - VAL D'OISE HABITAT

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Coronavirus : les courtiers ont anticipé le télétravail

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié