Courtage : April au coeur du mercato

Courtage : April au coeur du mercato
Éric Maumy, ex-directeur général de Verlingue, vient de prendre la direction générale d’April.

C’est la principale annonce de cette rentrée marquée par de nombreux départs de dirigeants dans le courtage : le changement de direction générale du premier courtier grossiste de France.

Un mercato aux allures de jeu de dominos. Lorsque le 27 août, Verlingue a officialisé le départ d’éric Maumy, son directeur général, et celui de Frédéric Grand, son directeur général adjoint, personne n’était dupe : ces deux mouvements en appelaient d’autres… ailleurs. Le premier va ainsi prendre le poste de directeur général d’April, remplaçant Emmanuel Morandini, qui dirigeait le premier courtier grossiste de France (536 M€ de chiffre d’affaires l’an dernier, 2 600 salariés) depuis décembre 2016. Une nomination qui marque définiti­vement un changement d’ère pour l’entreprise lyonnaise après le départ de Bruno Rousset, son fondateur, et l’arri­vée d’un nouvel actionnaire majoritaire, le fonds d’investissement britannique CVC Capital Partners.

Eric Maumy avait intégré il y a vingt ans Verlingue, entreprise dont il était devenu le directeur général en 2005. Grâce à lui, le courtier quimpérois (166 M€ de CA l’an dernier, 1 000 salariés) a changé de dimension. « Le développement remarquable de Verlingue est indissociable de la dynamique qu’éric a su créer avec nos équipes », l’a d’ailleurs félicité, élogieux, Jacques Verlingue dans le communiqué annonçant son départ.

Verlingue se réorganise

Conséquence directe du départ d’éric Maumy, qui a pris ses nouvelles fonctions dès le 9 septembre, le cabinet breton fait évoluer sa gouvernance. « Jacques Verlingue reprend la direction générale à titre transitoire et élargit le comité exécutif à Benjamin Verlingue et à Jean-Marc Esvant », a précisé l’entreprise. Benjamin Verlingue, qui se prépare à prendre la direction du groupe Adelaïde, à qui Verlingue appartient, conserve la direction de la spécialité insti­tutions financières mais prend par ailleurs la responsabilité des filiales étrangères. Âgé de 32 ans, titulaire d’un master en assurance et gestion des risques de l’université Paris-Dauphine, Benjamin Verlingue a commencé sa carrière dans le conseil chez Deloitte puis dans le courtage aux états-Unis. Jusqu’ici directeur protection sociale, après avoir été manager des équipes assurances de personnes de Quimper, Nantes, Rennes, et consultant en protection sociale, Jean-Marc Esvant (50 ans) devient directeur du front office. Un poste occupé par Frédéric Grand, qui quittera Verlingue en novembre prochain…

Quid de Frédéric Grand ? L’ex-bras droit d’Eric Maumy chez Verlingue quitte, quant à lui, le huitième courtier généraliste du marché français pour rejoindre le… septième. Selon nos informations, il va en effet prendre en charge le pilotage de l’activité IARD de Diot (180 M€ de CA, 1 050 salariés). Ingénieur de l’école centrale Paris et diplômé de la Georgia State University d’Atlan­ta, Frédéric Grand a débuté sa carrière chez MMA. En 1996, il rejoint FM Global en tant que directeur du développement France, puis directeur commercial et marketing pour l’Europe avant de devenir, en 2000, directeur général France, Benelux, Espagne et Portugal. En 2006, il intègre Allianz comme directeur général d’Allianz Global Corporate & Speciality France puis directeur des partenariats Vie et Santé d’Allianz France, avant d’être nommé en 2011 directeur du courtage. Depuis 2016, il était en poste à Munich au siège d’Allianz en charge du courtage et du segment Midcorp.

Arrivées chez Diot

Autre arrivée chez Diot, celle de Mathilde Michel, actuelle directrice sinistres de Gan Assurances, cette dernière en assurera la direction des opérations. Diplômée de HEC Paris, Mathilde Michel a réalisé l’essentiel de sa carrière au sein de Groupama. En 2015, elle est nommée responsable de la transformation digitale, avant de devenir, en 2016, responsable de l’investissement et de Solvabilité 2, puis d’intégrer Gan Assurances l’année suivante. Ces deux recrutements ont vocation à constituer une équipe de direction resserrée autour d’Anne-Jacques de Dinechin, président du directoire de Diot depuis avril dernier, et de Jean Couturié, président du conseil de surveillance. Le groupe souhaite ainsi se doter d’un pilotage structuré pour accompagner la dynamique de développement et de renouvellement impulsée par son actionnaire principal, Christian Burrus.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 juillet 2020

ÉDITION DU 10 juillet 2020 Je consulte

Emploi

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

CEGEMA

Chargé(e) de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Création d'un Organisme Foncier Solidaire à Mayotte.

Etablissement Public Foncier et Aménagement de Mayotte Deal

12 juillet

976 - EPFA DE MAYOTTE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Courtage : April au coeur du mercato

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié