[DOSSIER] Distribution : top départ pour DDA 4/5

DDA : un tiers des courtiers s’estiment mal informés

DDA : un tiers des courtiers s’estiment mal informés
Pour la cinquième édition du Baromètre Golder & Partners, une enquête quantitative a interrogé 324 cabinets de courtage de toutes tailles. © Fotolia

Selon un sondage réalisé à quelques mois de l'entrée en vigueur de la Directive sur la distribution d'assurances (DDA), plus d'un tiers des courtiers interrogés s'estiment mal informés et pas encore prêts à répondre à plusieurs de ses exigences.

A quelques mois de l’entrée en vigueur de la Directive sur la distribution d’assurances (DDA), de nombreux courtiers n’étaient pas encore prêts pour son application en France en octobre prochain !

Tel est l'enseignement, en effet, du Baromètre Golder & Partners, réalisé entre avril et juin, à paraître dans notre numéro du 14 septembre 2018 (7569-7570). Celui-ci indique que plus d’un tiers des courtiers interrogés s’estiment mal informés (63% s’estiment « assez informés » ou « très informés » et 37% s’estiment « pas vraiment informés » ou « pas du tout informés »).

Les courtiers pas prêts à répondre à plusieurs exigences de la DDA

Si une très large majorité de cabinets s’estiment prêts, toujours selon cette étude, à répondre aux exigences de la DDA en matière de devoir de conseil (81% s’estiment « assez prêts » ou « tout à fait prêts » et 19% s’estiment « pas vraiment prêts » ou « pas du tout prêts »), ce n'est pas le cas en matière de formation (60% s’estiment « assez prêts » ou « tout à fait prêts » et 40% s’estiment « pas vraiment prêts » ou « pas du tout prêts » ) et de rémunération (56% s’estiment « assez prêts » ou « tout à fait prêts » et 44% s’estiment « pas vraiment prêts » ou « pas du tout prêts »).

le rôle des compagnies d'assurance

Par ailleurs, l'étude nous apprend que, pour les courtiers, les trois principales sources d’informations et de conseil sur le sujet sont : les compagnies d’assurances (28%), les conseillers juridiques (15%), les associations professionnelles (11%).

Réalisé tous les deux ans par les cabinets Golder & Partners et Joxa, ce Baromètre comporte, pour cette cinquième édition, une enquête quantitative auprès de 324 cabinets de courtage de toutes tailles (52% de structures comptant moins de 6 personnes, 29% de 6 à 20 personnes, 19% de plus de 20 personnes) et une enquête qualitative auprès des 20 cabinets les plus importants. Pour cette étude, huit assureurs ou courtiers grossistes ont été évalués : Allianz, April santé prévoyance, Axa, Ciprés, Gan eurocourtage, Generali, Malakoff médéric courtage, Swisslife.

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

CRETEIL HABITAT SEMIC

CHEF DU SERVICE MARCHE/ASSURANCES H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Maison du Pouvoir d Achat.

Ville de Tarare

30 octobre

69 - TARARE

Assurance -Dommages aux biens.

OPH de l'Agglomération de La Rochelle

30 octobre

17 - OPHLM DE LA ROCHELLE

Marché de services : marché d'assurances.

Rodez Agglo Habitat

30 octobre

12 - RODEZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

DDA : un tiers des courtiers s’estiment mal informés

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié