Agéa fête ses 100 ans

Agéa fête ses 100 ans
Flora Fourcade Patrick Evrard, le président d'agéa, lors de son discours pour le centenaire.

La fédération nationale des syndicats d’agents agéa a célébré son centenaire en présence des syndicats d’agents généraux, des élus de régions agéa, de certains dirigeants de compagnies et de différents représentants de la profession. L’événement a été l’occasion pour agéa de rappeler son histoire, ses évolutions et les défis à relever.

 

En 1919, à Grenoble, naissait le FNSAGA (la Fédération nationale des syndicats d'agents généraux d'assurances). Devenue en 1999, la fédération à aujourd’hui 100 ans. Pour fêter son centenaire, cette dernière a réuni, le mercredi 19 juin, à l’hôtel Shangri-La, l’ensemble des 14 syndicats d’agents généraux, les élus des régions agéa, mais également des représentants de la profession.

Entre concurrence et négociations

Cette célébration a été l’occasion de rappeler l’histoire de la fédération, de sa création jusqu’à nos jours, et des différents constats qu’elle a pu en tirer. Des thématiques qui restent encore d’actualité :

  • la concurrence forte qu’à subie tout au long de l’histoire la profession d’agents, que ce soit les mutuelles agricoles en 1920, les MSI dans les 50, les bancassureurs dans les années 80 ou encore, plus récemment, les comparateurs et fintech.
  • les relations entre les agents et les compagnies marquées par l’ambivalence, notamment sur les questions concernant le quotidien des agences. Pour autant, force de constater que ces alliances restent bénéfique sur le long terme
  • Le système de rémunération par commissions revenant souvent au cœur des débats

« En se plongeant dans l’histoire d’agéa, on revisite l’histoire même des agents généraux, tant les deux sont indissociables. En le faisant, au cours de ces dernières semaines, j’ai pu vérifier, comme le disait Jacques Attali que « Ce qu’on nomme l’histoire n’est qu’un roman inlassablement réécrit » » commente Patrick Evrard, le président d’agéa.

A lire aussi : Patrick Evrard réélu président d'agéa

Ce dernier a également rappelé le chantier de refondation du métier d’agent général qu’elle a présenté, lors du Congrès agéa du 16 mars 2018, et de nombreux projets qui en découlent, comme par exemple, la création du MBA agent général entrepreneur dirigeant d’assurance, qui a vocation a devenir dans les futures années, le point d’entrée incontournable de la profession.

A lire aussi : Un premier diplôme lancé par agéa et l’Ifpass

Pour rappel, agéa c’est aujourd’hui un taux d’adhésion de 65% des agents généraux.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Agéa fête ses 100 ans

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié