Tribune : Captives d'assurance, le courtier ne peut pas tout (Amrae 2019)

Tribune : Captives d'assurance, le courtier ne peut pas tout (Amrae 2019)
Christophe Eberlé, CEO et fondateur d’Optimind et Fabien Graeff, partner corporate risk Services.

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Véritable outil de gestion des risques des entreprises, le recours aux captives d’assurance et de réassurance s'est accru dans un un contexte de marché de moins en moins soft en dommages. Ces véhicules, dont l'organisation était souvent confiée aux courtiers, nécessitent aujourd’hui une gouvernance indépendance et conforme aux exigences réglementaires.Tribune de Fabien Graeff, partner [...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Tribune : Captives d'assurance, le courtier ne peut pas tout (Amrae 2019)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié