« Vivre après » un dispositif global pour faire face aux ruptures de vie

« Vivre après » un dispositif global pour faire face aux ruptures de vie

Pierre Mayeur, ‎directeur général de l’OCIRP, a profité de Reavie pour lancer officiellement le nouveau dispositif « Vivre après » mis en place avec Inter Mutuelles Assistance (IMA) pour accompagner le salarié et sa famille confrontés à une rupture de vie.

Pourquoi mettre l’accent sur cette notion de « rupture de vie » ?
Pierre Mayeur : De par notre activité historique d’accompagnement social des familles en cas de décès de salariés, nous avons pu constater qu’une rupture de vie entraîne souvent une accumulation de difficultés au sein des familles. Il nous a donc semblé important d’enrichir notre offre par un dispositif global suite à la perte d’un conjoint ou d’un parent. Nous franchissons ainsi un nouveau cap en apportant une véritable valeur ajoutée dans l’accompagnement de nos bénéficiaires confrontés à des situations difficiles.
En quoi consiste le dispositif « Vivre après »?
P. M. : Expérimenté depuis le 1er avril 2019 auprès des bénéficiaires des garanties OCIRPVEUVAGE, OCIRPÉDUCATION et OCIRPHANDICAP, ce dispositif améliore l’accompagnement social personnalisé mis en place en même temps que le versement d’une rente. Le pilier de cette nouvelle offre est l’instauration d’un coordinateur capable de prendre en compte la situation globale de la personne. Celui-ci l’écoute, l’informe et l’oriente. « Vivre après » assure une meilleure connaissance des situations individuelles et améliore la prévention en activant plus régulièrement, en fonction des besoins, des services d’accompagnement social. Ces services variés proposés sur l’ensemble du territoire national permettent aux bénéficiaires de faciliter leur quotidien, d’assurer l’avenir de leurs enfants et d’adapter leur projet de vie, lorsque nécessaire. Et compte tenu des premiers retours d’expérience encourageants, ce dispositif sera étendu, courant 2020, à d’autres situations de vie difficiles.
Quel rôle a joué le groupe IMA dans la mise en place de ce projet ?
P. M. : Dans le cadre d’un partenariat stratégique, nous construisons avec le groupe IMA des solutions assurantielles et servicielles innovantes. « Vivre après » constitue la première réalisation commune, qui s’appuie sur la complémentarité de nos expertises et de nos compétences. La cellule de coordination est composée d’experts de l’accompagnement (travailleurs sociaux…) et de la reconstruction des projets de vie. Ces professionnels ont en charge la gestion de l’enveloppe de services mise à la disposition des bénéficiaires de l’OCIRP dans l’optique d’amortir un choc et de les aider à rebondir. D’autres dispositifs sont actuellement à l’étude avec notre partenaire.
« Vivre après », c’est également un site Internet ?
P. M. : Oui, en effet, nous l’avons lancé le 10 octobre 2019 en profitant de notre présence à Reavie. Dédié aux ruptures de vie, ce site a pour objectif de faciliter l’accès à l’information. À travers des guides pratiques, des infographies, des vidéos et des témoignages, il aborde les questions liées au décès et au deuil, aux maladies redoutées, aux séparations ou encore aux périodes de ruptures professionnelles. C’est un site grand public, qui s’adresse aussi bien aux bénéficiaires des garanties OCIRP qu’aux particuliers non couverts. Il est également très utile pour les dirigeants d’entreprises et les services de ressources humaines souhaitant mieux conseiller leurs salariés.

Découvrez le dispositif sur https://www.vivreapres.fr/

Et suivez l'actualité avec @vivreapres

Contenu proposé par OCIRP.

Emploi

KAPIA RGI

Développeur Angular JS (F/H)

Postuler

KAPIA RGI

Développeur Oracle PL / SQL (F/H)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« Vivre après » un dispositif global pour faire face aux ruptures de vie

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié