Assurer un prêt immobilier : c’est possible à tout âge… ou presque !

Assurer un prêt immobilier : c’est possible à tout âge… ou presque !
DR Améliorer l’assurabilité des séniors

Les seniors se voient trop souvent refuser un crédit immobilier parce qu’ils ne peuvent souscrire une assurance emprunteur. Chef de marché et Produits BtoB chez MetLife France, Magali Pinel estime qu’il est toujours possible de trouver une solution. À condition de se tourner vers un vrai spécialiste de l’assurance emprunteur, comme elle nous l’explique.

« L’accès au crédit immobilier n’est pas seulement lié aux revenus de l’emprunteur : l’âge peut aussi être une barrière. À partir de 50 ans, les emprunteurs peuvent avoir des difficultés à trouver un assureur pour couvrir les risques de décès, d’invalidité et d’incapacité sur leur prêt immobilier dans des conditions tarifaires et assurantielles acceptables.

Spécialiste de l’assurance emprunteur individuelle depuis près de 50 ans, MetLife a fait de ce type de risques aggravés sa spécialité en repoussant constamment les limites de l’assurabilité. Jusqu’à 56 ans, il est ainsi possible de couvrir sous certaines conditions un montant pouvant aller jusqu’à 500 000 € par tête et jusqu’à 1 million d’euros pour les moins de 46 ans.

Il est actuellement possible de résilier les contrats souscrits depuis le lendemain de la publication de la loi n°2017-203 parue au Journal officiel le 22 février 2017 (1). Mais à compter du 1er janvier 2018, l’ouverture du marché sera totale : tous les contrats d’assurance emprunteur pourront être résiliés annuellement, y compris s’ils ont été souscrits avant la parution de la loi. Cette ouverture du marché à la concurrence devrait donner de nouvelles opportunités au marché des seniors. En informant cette cible de clients des dispositions nouvelles de la loi, les courtiers leur feront bénéficier d’offres adaptées à des conditions tarifaires souvent plus intéressantes que les tarifs des contrats groupes des réseaux bancaires.

Le principal avantage du contrat individuel est qu’il correspond parfaitement aux risques et aux besoins des emprunteurs qui ont des projets immobiliers même tardifs : un couple de sexagénaires tenu de travailler encore quelques années pour obtenir une retraite à taux plein a besoin d’un contrat garantissant le travail tardif ; un septuagénaire déjà propriétaire de sa résidence principale mais qui doit emprunter pour acquérir sa résidence secondaire ou aider ses enfants à investir. Il est toujours possible de trouver la meilleure solution au meilleur prix. C’est le métier des courtiers. Nous avons tous les outils pour les accompagner et proposer des solutions aux seniors pour les couvrir jusqu’à 90 ans. »

(1) Issue de la loi n° 2017-203 du 21 février 2017 ratifiant les ordonnances n° 2016-301 du 14 mars 2016 relative à la partie législative du code de la consommation et n° 2016-351 du 25 mars 2016 sur les contrats de crédit aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d'habitation et simplifiant le dispositif de mise en œuvre des obligations en matière de conformité et de sécurité des produits et services, JO du 22 février 2017.

Ce contenu vous est proposé par Metlife

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Assurer un prêt immobilier : c’est possible à tout âge… ou presque !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié